lundi 22 septembre 2008

Le relais de Jacquou

Bernard est devant le pilier à gauche, moi, je baisse la tête, Bruno (en rouge et noir) se frotte les mains et  tout le monde se les caille! Philippe (en rouge) monte, Bernard descend, je rentre le ventre en aperçevant le photographe, Olivier court avec application,Sophie s'amuse et  sourit! Olivier et Philippe ont zappé le podium et le sanglier à la broche Montignac-Lascaux Au pays des origines de L'Homme
au temps où l'on courrait aprés le gibier pour se nourrir, au pays de la révolte "des  croquants" (les Jacqueries) puis, de nos jours où l'on court pour rien puisque nous avons tout!
Une course à pieds de 77 Kms en équipe de cinq dont une féminine:
Sophie
Auréolé de la présence glorieuse des Princesses et Princes de l'an dernier, nous bénéficions d' un accueil chaleureux de la part des organisateurs pendant la pasta partie. Le lendemain à l'heure où la campagne s'éveille et la brume s'étire lascivement sur la zone départ, l'illusion perdure lorsque je prend le départ aux cotés de Bruno ( Da Silva) intrigué par ce prince inconnu des podiums mais, à l'entame de la prime grimpette l'auréole  des Camarsacais est mise à mal par ma prestation modeste. Alors, je pense à vous les zamis en foulant le tapis rouge de feuilles que l'automne a pris au printemp  et à l'été pour les déposer à l'entrée de l'hiver et je souhaite votre participation future pour redorer ce blason ternie que Sophie,Bernard, Phillippe ont défendu avec l'aide courageuse d'Olivier et l' amicale assistance de Jacques. L'automne, la forêt et les amis de Jacquou vous désirent, vous espèrent l'an prochain.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

Archives de blog