samedi 11 octobre 2008

C'est l'histoire d'un Coluche........et Balasko.

Les photos?Aucun rapport, si ce n'est que le "sportmaispasque".........Puisque t'es là, lis! Bientôt(peut-être, car il y a une action en justice de Lederman pour interdire sa sortie) le film de Decaunes sur Coluche et la polémique sur le coté obscur de l'homme à la salopette rayée. Michel serait drogué, alcoolique, violent, tyrannique. L'ambiance fin de règne de l'empereur décadent de la rue Gazzin décrite dans le livre de Fred Romano(Elle fut sa dernière compagne): "le film pornographique le moins cher du monde". Bouquin pas vraiment censuré, pas vraiment médiatisé, lors de sa sortie. En ce temps, il n'était pas question de salir la mémoire du grand homme restaurateur des estomacs et des coeurs. Vingt ans plus tard, le film subit(?) la même polémique (organisée?) avec une autre dimension, que le livre.
Vrai ou pas,  on s'en fout: Si tu n'es pas Chantal Nobel, tu t'en fous que Sacha Distel sache ou pas conduire; si tu n'es pas Nathalie Baye, tu t'en fous que le père de Laura (Jonnhy H.) soit un grand penseur; Si tu n'es pas Danone, Vittel ou Générali, tu t'en fous que Zidane soit un acteur. Tout ça pour dire que ces célébrité sont adulées (ou pas) pour ce qu'ils sont les meilleurs (ou pas) dans leur spécialité et que, bien sûr dans l'intimité, ils sont quelqu'un d'autre. Vérité ou vraisemblance, j'essuie les pieds de ma  curiosité sur le paillasson à la porte de l' indiscrétion et finalement, n'entre pas dans la maison des révélations (mais bon, j'ai quand même fini ma lecture). Reste durablement l'amendement Coluche (donations aux assos. caritatives déductibles des impôts, c'est lui) et les restos. Et puis, cessons de confondre Romans zé Biographies et Films avec Documentaires!
 -"et Balasko?
-ma  qué Balasko? Ah oui, Balasko!"Parce que la copine de la première heure du "tchao pantin", à écrit un livre , "Cliente", dont sort également ces jours-ci le film éponyme. Avec justement Nathalie Baye dans le rôle de "cliente"de prostitués hommes. Le livre (que j'ai lu, mais tu t'en fout) témoignant de la prostitution masculine maispasque. car en filigrane il y a la solitude des femmes qui ont réussit leur vie professionnelle et raté leur vie tout court avec le même talent, affrontant avec angoisse et courage l'irréversible course de l'horloge biologique, dans le milieu de l'audiovisuel. Le film (que je n'ai pas vu, tiens t'es encore là?) n'aura peut-être pas l'originalité du bouquin: écrit de la main de Josiane, les chapitres se terminait sur la narration de l'héroïne et reprenait au chapitre suivant par la bouche de son partenaire. Ce va et viens (oh oui! Viens, viens.....) entre la vision féminine et masculine, avec malgré tout des sentiments complexes mais partagés dans cette relation tarifée, parce que l'amour est partout en faisait l'intérêt et au final, un bon bouquin. 
Hank (un petit peu) Kholer pendant que Alex C. va prendre l'air des bords de Garonne.

4 commentaires:

C'est pas facile ! a dit…

Je m'en fous de ce qu'on peut dire de Coluche.
Je l'adorais et rien ne pourra changer ça.
Quant à Balasko, je n'ai pas lu son livre (tu me le prêteras ?) mais j'ai hâte de voir son film. Et je trouve Nathalie Baye toujours aussi belle, malgré les années qui passent.
Et voilà.

dusportmaispasque a dit…

Tu vois, c'est bien ce que je disais on n'égratigne pas un monument. Dés que je retrouve dans ma cave ces deux livres de femmes (Fred Romano fut sa dernièrE compagne) je les passe à l'Homme qui m'a bien depanné (l'ordi)
merci de ta visite, belle banquière!

dusportmaispasque a dit…

j'ai plus qu'aller voir le film donc............
de toute façon coluche est le seul penseur qui avait pensé à tout....
alors polémique ou pas..........

Ovary a dit…

(heureuse que l'on se soit rencontré via ma métaphore spermato feu d'artifice), bon maintenant je lis l'article :)

Messages les plus consultés

Archives de blog