lundi 10 novembre 2008

Effet papillon-Titanic-Guantanamo-St Michel§Diabolo

Aujourd'hui, lecture et tempête de cerveaux:
L'effet papillon, la def: c'est la théorie du chaos selon laquelle un évènement insignifiant (le battement d'aile d'un papillon) quelque part provoque une catastrophe (un raz de marée) ailleurs......Ou une chanson de Bénabar
Battement d'aile de papillon, lame de métal perdue, glaçon qui se détache de la banquise. Accroche -toi, on décolle:
Au moment où le Titanic entre en chantier, l'iceberg qui le coulera quatre ans plus tard se détache de la banquise simultanément. Quatre longues années de cheminement hasardeux pour finir par croiser la trajectoire du théorique "insubmersible". Un peu plus loin, un peu plus tard le "glaçon" aurai été inoffensif.
Un boeing perd une pièce métallique, le Concorde qui suit passe dessus, son pneu éclate, le débris perce le réservoir, le carburant s'écoule le long de l'aile jusqu'au réacteur qui prend feu, c'est rapide mais pas assez: la vitesse acquise impose le décollage au pilote, seul maître à bord à savoir qu'il n'y aura pas d'atterrissage. Un peu plus loin , un peu plus tôt, la pièce métallique insignifiante aurai été balayé.
L'application impitoyable de la loi de l'emmerdement maximum(LEM). La succession aprés un non-évènement insignifiant d'une sinistre suite pour une finalité irréversible.
Un papillon bat de l'aile dans le cerveau d'un membre de la famille Ben Laden, associés en affaires de G.W Bush et ce sont deux tours qui tombent pour sauver le roi Jojo-Bargeot. L'Afganisthan et l'Irak envahis, le pillage du musée de Bagdad, du taf pour Jack Bauer et la justification de Guantanamo.
Encore plus fort: Une météorite parmi tant d'autres tombe sur une planéte, que l'on nommera Terre,contenant du carbone et les composants chimiques permettant l'apparition de la vie sur terre pour en venir, aprés bien des péripéties, à l' oeuvre majeure, l'homme!
Puis le chef d'oeuvre magistral: La Femme!
Bon là, lâche pas l'affaire parce que l'on passe de la théorie du chaos à la théorie du complot et si tu rates une ligne t'es foutu(e).
"Ouverture des négociations"
Comment un esprit rationnel peut-il admettre qu'il n'y a pas une intelligence, une organisation, une logique dans une suite aussi déterminante et aboutie?
Le concept du hasard semble être une explication par défaut devant autant de causes insignifiantes aux conséquences aussi démesurées.
Imaginons une nègociation occulte à un niveau divin, grâce à la légende, avant de revenir à la réalité:
Afin de cultiver la terre autour du mont St Michel l'archange éponyme pactisa avec le diable:
Au Saint la récolte de ce qui pousse hors de terre, au diable le produit des racines souterraines.
L'archange cultivateur et roublard fit pousser légumes et fruits dont la partie comestible est aérienne, tomates, raisins, choux etc... donc, rien d'utile pour le diable.
Satanas, lésé, inverse les conditions du marché pour l'année suivante .
Qu'à cela ne tienne, sont alors plantés carottes,pommes de terre, radis et autres rhizomes comestibles.
Cette lutte symbolique du bien contre le mal où le diable de s'être trop souvent fait abuser exige désormais des garanties.
De ce jour on trouve dans "l'oeuvre de dieu, la part du diable" . Et toutes les civilisations connues ont subis l'alternance de l'obscurantisme à la connaissance,l'affrontement et la paix, la barbarie et la décadence, l'ordre et le désordre.
Dans la réalité subsiste quelques mystères:La part d'inconnu et de hasard dans la somme de l'inné, l'acquis puis sa résultante, le destin.
Effet papillon ou cohérence nouvelle, la naissance parmi des millions d'autres de certains bambins "influenceurs" bénéfiques ou maléfiques pour l'humanité: Un "Pasteur" ou un "Fleming", le vaccin et les antibiotiques ( en fait la pénicilline) contre un "Napoléon", un "Hitler" ou un "Staline" ?
Comme si pour sauver des milliards d'humains il fallait payer à Diabolo, le tribut de millions de morts.
Comptabilité sinistre encore: Un terroriste "interrogé" pour sauver des centaines d'innocents.
Quand on déteste on ne compte pas:
Avec la régle du coefficient, cela donne Guantanamo et, en plein coeur de la démocratie la plus légaliste, l'injustice de l'exception.
Reste à inventer l'instrument de mesure du hasard ou alors la machine à remonter le temps pour écraser d'une chiquenaude ce papillon sérial killer juste avant qu'il ne batte de l'aile.
En attendant et faute de mieux, elle tient debout cette théorie de la transaction macabre pour un équilibre bancal
Entre le juste et le partial, le bien et le mal, l'arbitraire et la justice.
Le remboursement de "ce que le jour doit à la nuit".
Avec le concours involontaire de Bénabar pour la chanson, Hubert Reeves (Mémoires) pour la météorite, Guy de Maupassant pour la légende de St Michel et Yasmina Khadra pour le titre du livre( "Ce que le jour.....").
Merci pour l'idée à "Fluide Glacial" de ce mois-ci. ( à lire: "Forbiden zone" ).

3 commentaires:

emanu124 a dit…

Excuses-moi, je suis blonde, j'ai pas tout capté !

dusportmaispasque a dit…

j'arrive!

C'est pas facile ! a dit…

Très intéressant !!
A cogiter...

Messages les plus consultés

Archives de blog