dimanche 21 décembre 2008

Prise 2 tête(s) sur pensées à 2 balles

(SURTOUT, NE cliquez PAS sur la photo pour agrandir!Lisez-moi d'abord.) -"Tu m'accompagnes à Karouf(*)?propose ma belle(95C, je sais c'est réducteur, va chercher la photo)
-Euh, peupas faut que j'aille sur mon blog!(sa majesté Moi pousser le Caddie?)
-laisse tomber c'est de la daube, ton blog!
-t'as raison ma chèrie, moi aussi je t'aime(t'es une merde soumise Sergio)
-emmène ta carte bleue!
-(keskelle est tendre, un vrai Chama-love)J'arrive!"
L'ennui, ce sont les boutiques, les vitrines des boutiques qui s'illuminent et l'allume :
-"Attends, je rentre 5 minutes, t'as vu ce petit top s'il est sympa".
(petit, top, sympa tiens! on parle de Moi) je gagne du temps: je fais la navette entre le rayon et la cabine d'essayage avec plusieurs couleurs et une seule taille, du S pour pas vexer, puis un coup de génie genre "courage, fuyons":-"je t'invite au resto (de toute façon, c'est l'heure et j'ai les crocs). Et là, en attendant la bunny qui t'apportera une semelle ronde avec des caillous verts dans une tache rouge (la pizza, quoi!) l'écran géant te balances, entre la météo et la pub, la pensée du jour:"l'amitié est un oiseau d'amour sans queue"( Jules Renard)
De quoi, de quoi? l'amitié un sous- sentiment? alors qu'il comporte les même joies et les mêmes déceptions? Jules tu déconnes!
L'ennui, avec ces citations, c'est le prestige de l'auteur qui, fort de sa notoriété, t'envoie Ses vérités à lui péremptoires, légitimes parce que célèbre, indiscutables parce que défunt, emporté par le talent soit, mais peut-être sponsorisé par Ricard( ou Rocco Siffrédi). Sans compter le côté Gnangnan: si tu ne rajoutes pas vite fait, derriére, le nom de l'auteur, on serai tenté de croire qu'elle est de toi et t'as pas fini de te faire chambrer, tandis qu'un auteur.... tout le monde ferme sa bouche!
J'en ai d'autres:"Il n'y a pas de chemin vers le bonheur, c'est le chemin qui est le bonheur"Proverbe tibétain que m'a soufflé Richard Gere (quand il a divorcé de Cindy Crawford il n'avait plus toute sa tête). Alors l'objectif (si tant est que le bonheur soit l'objectif) ne compterai pas, seul le moyen (le chemin ) pour y parvenir compterai? d'accord! une façon de cueillir les roses de la vie en parcourant le chemin qui te mène à ton but. O.K: c'est "Carpe Diem"en version longue, Déjà vu Richard!
une dernière:"Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce que l'on possède"St Augustin. Décidément, ça cherche fort sur le bonheur. Essayez Google!
Le bonheur serai dans la possession? Sans doute!Mais quel boulot: l'acquisition, la conservation, la protection, l'entretien, la satisfaction de tes possessions et tu te retrouves à briquer, toucher, montrer sans cesse ce que tu possèdes. Arrive un moment, trop occupé(e), tu ne peux plus progresser, fin ou dégout du désir.Quand on as des" avoirs plein nos armoires"comme dit la chanson, le désir se transforme en besoin, manque, carence, somatisation: tu en es malade avec le risque de détester et de perdre ceux que tu as de plus précieux.
"Conjuguer être plutôt qu'avoir", parole d'aigri égoïste ou de loser égothique peut-être, basique sûrement, mais ça fonctionne. Fin de la psychologie de bistrot.
(*) un enchevêtrement de boutiques indispensables(!?) pour se faire plumer comme chez Auprés et Pascler

4 commentaires:

C'est pas facile ! a dit…

Elle a réussi à te traîner à Carouf ??? Chapeau bas !
Moi, je n'essaie même plus d'y traîner mon Homme.

emanu124 a dit…

Les meufs, c'est chiant.
Je l'ai toujours dit :D

dusportmaispasque a dit…

-cépafaçil:..pourtant keskilè sympa!
-mais non, mènon!

charivarii a dit…

"l'amitié est un oiseau d'amour sans queue"
je la trouve "énorme" l'histoire de "pas de queue"
excellente formule de ce chenapan de Renard :-)

Messages les plus consultés

Archives de blog