samedi 3 janvier 2009

L'air et la chanson!

Andy traine quelques casserolles mais il s'en accomode!Marcel Trouillard: Inférence et Handycap patronymique.
Marcel Trouillard est dans une voiture fermée de l'intérieur. Un gamin fait le tour de la voiture avec un cutter et raye la peinture sur l'ensemble de la carrosserie. Marcel Trouillard est un être humain, éveillé, valide et pourtant il ne réagit pas.
Pourquoi?
Parce que Marcel Trouillard est un bébé!
Inférence et handicap patronymique:
Inférence, parce que Marcel, prénom connoté années cinquante, te fais penser à un adulte quinquagénaire plutôt que futur ado baggy et boutonneux. Ensuite, le patronyme t'influences: Trouillard! Tu penses que le gars ne doit pas être trés courageux.
Idées préconçues, jugements hatifs et autres préjugés. Toujours pressé par le temps, l'impératif d'avoir une opinion instantannée et surtout de classer dans ses tiroirs intimes, son environnement social.
Pourtant, quand vint le temps de se nommer, de se reconnaître, les noms de famille vinrent du métier ( Boucher, Boulanger, Pécheur) du lieu ( Dupont, Dulac, Duprés, Deville, Duchamp) ou de la région associé a un trait de caractère (Ardéchois coeur fidéle, Tourangeau Sans- quartier). On peut être certains que nos ancètres n'avait pas de mal à se reconnaitre dans les premières générations des patronymes.
Aprés des siècles de dilution et de brassage il ne reste plus grand chose des qualités et des origines. Pour se forger une opinion, imaginons un monde de bandes dessinées avec ces personnages qui nous entourent ou que nous avons tous croisés sous d'autres pseudonymes:
Yvan Hité qui manque de modestie et Matt Huvu de discrétion, Alex Cessif de modération et Hank Kholer s'indigne plus que de raison. Luc Sur a une idée derrière la tête en collant de prés Vanessa Laupe elle même trés libre tandis que Jack Façial connait quelques débordements. Tom B. Dunid met du temps à comprendre la vie et Arnaud Stalgie regarde trop souvent dans le rétro. Jean Villevoisin trouve que l'herbe est plus verte dans le pré d'à coté et Armand Getout devrait surveiller sa ligne.
Dictée par l'instinct et pas encore déformé par le jugement, souvent la premiére impression est la bonne.
Méfions-nous des inférences toutefois car certains en ont l'air mais pas la chanson tandis que pour d'autres c'est paroles et musique! (pour le cas où cet excellent texte vous aurait échapper)

3 commentaires:

emanu124 a dit…

Sans bande dessinée, il y a encore des gens qui ont des patronymes bien ridicules...
Et plus qu'on ne croit..

lou a dit…

J'aime bien ce texte.
Et c'est vrai qu'on est toujours influencés par un nom ou un prénom.

dusportmaispasque a dit…

-emanu124: Tu as raison il y a aussi Sarkoléon le démocrate et Nabotléon le leader minimo (celui-ci est de toi).
-Lou: d'où l'intérêt des pseudos! Meilleure santé à toi B&B (Belle Banquière)
Merci de vos visites les filles et du coup de votre fidélité.Ma vanité a besoin de vos compliments et mes excés verbaux de vos encouragements.

Messages les plus consultés

Archives de blog