mardi 23 juin 2009

S.D.F;Ours et Tourmalet!1/3

Préambule.
"Gling"fait le micro onde.
Je craque!
Et un jingle pub de trop sur la lucarne allumée.
Pourtant, je suis guéri!
Pourquoi cette bougeotte qui me reprends?(voir Blog it)
Je sais.
Je ne l'avoue pas, mais je sais.
Un gros coup de mou: Dans la chambre de l'héritier mâle alpha, trois préservatifs.
Un gamin que j'ai torché, y a quoi? dix-sept ans! A qui j'ai enlevé les roues stabilisatrices de son vélo , y a quoi? quinze ans?Il me semble même qu'hier encore je lui massais les gencives au sirop "Delabarre."
Putain, c'est l'heure: J'ai toujours un temps de retard sur la réalité.
J'me casse.
Contexte aggravant: La compétence des usurpateurs égale à celles des infirmiers de "Midnight Express"dont la seule solution consiste à alterner la pilule bleue et la pilule rose me donne l'envie de tourner à contresens.
Sursaut, encore!
Dérisoire! Je sais!
J'ai envie d'avoir froid. J'ai envie d'avoir faim. Sans possibilité de monter le chauffage ou d'ouvrir un frigo.
Partir et fuir ce ciel bêtement bleu et ce temps qui ment comme un miroir. J'ai envie de la brume sur des pavés mouillés à coup de bruine sur le port d'Ostende.
Il me faut du glauque, de l'authentique, de l'outrancier!
Des marins d'Amsterdam, des putes en vitrine, des maquillages qui mentent tout autant que le temps.
Le temps qu'il fait et celui qui passe.
L'outrance et l'excès révèlent ceux et ce qu'ils doivent dissimuler.
Envie de flash back! D'exténuement et de dénuement. De dopamine naturelle, la sérotonine qui apaise, l'adrénaline qui calme.
Trop loin et trop tard le quai et la brume: Altitude et Brouillard, plutôt!
Ce sera donc: S.D.F volontaire (et temporaire) dans les Pyrénées!
Moins glauque!
Et là (re) commencent les compromis: Tu crois que le sport et la solitude c'est l'absolu, la défonce sans autres limites que tes tripes?
Non!
Concessions à la légèreté: J+1:Pour crapahuter en autonomie dans la montagne comme j'ai prévu de le faire en course à pied, pas de tente, un duvet minimaliste, des petits beurre, pâte d'amandes, fruit secs, quatre litres de flotte et basta. Dormir à la belle étoile, si elle veut bien se faire belle.
Concession au moyen de transport:J+ 2: Montée du "Tourmalet" à vélo, donc caisse à boulon obligatoire ( ben oui, pour transporter le biclou). Pas de moto, pas de bras qui s'allongent et les oreilles qui reculent à l'accélération.
Pas de vulnérabilité aux éléments. Je ne sentirai pas le vent et la pluie, l'odeur et la température qui changent aux passages des forêts. Je ne déclencherai pas ma tempête personnelle, mon orage intime: des vents de 200 Km/H en tournant la poignée sans décaniller les arbres. Je subirai "les autres" dans la montée en lacets vers Cauterets à la queue leu leu.
Concessions à l'équipement:Ascension du Vignemale: Pas de cordes ni de batons, encore moins de piolet et de pointes: je passerai par le "Pont d'Espagne"au lieu de Gavarnie et je me passerai du franchissement du glacier vers "Baysselance".
Pas de godillots mais des "New Balance"ulta light qui doivent avoir au minimun deux marathons dans les semelles.
Crash test annoncé, séquence préparation à l'échec.
Concession à la solitude: J+ 3: Pour la partie Canoë il faut ....un canoë et une partenaire qui me rappelle que rien ne se réalise sans Elle:
- "Chérie, tu peux me rejoindre sur la Leyre du côté de Salles avec le Kayak et me récupérer à Arcachon?
- Bien sûr mon amour!"
Une perle , j'te dis!( je vous passe les négociations/concessions)
à suivre: Repassez demain je vous raconterai. (pour les S et accents qui manquent: "Do it yourself"comme disait la dame de fer)

1 commentaire:

Angélita a dit…

Je suis déjà fatiguée avec ce programme

Messages les plus consultés

Archives de blog