lundi 24 août 2009

Pour justifier le titre de ce blog: un de mes premiers texte, mais surtout une vidéo que je ne savais pas insérer à mes débuts de blog laborieux.Cette épreuve (les 24h, pas la vidéo) m'attirait pour son aspect écolo maispasque, (parce que l'équivalent carbone pour emmener la logistique de tous les coins de l'europe des 500 équipes de 10....) et pour l'ironie de rouler à 40km/h à la force des jambes là où quelques jours plus tôt, les bolides consommaient 1000 litres à l'heure.
Jouer avec ou contre le vent, faire des alliances d'un jour pour boucler un tour difficile, tester la solidarité et découvrir ses limites personnelles en signant l'état des lieux de ce corps, résidence principale habité depuis déjà 50.5 .

7 commentaires:

olga a dit…

Waouu !!!! Terrible !
Je ne connaissais pas ce challenge de dingues...
Respect
J'ai un très mauvais souvenir d'une montée d'acide lactique au point de ne plus pouvoir bouger les jambes (raides comme des poteaux en bois) et tout ça pour deux jours de rando.
Alors je n'imagine pas ce que doivent donner 24 heures du Mans à rollers, même avec une bonne prépa.
Vous devez être de sacrés sportifs tous autant que vous êtes !
Chapeau !

dusportmaispasque a dit…

j'en garde le souvenir d'un voyage immobile, la nuit à parler russe avec les mains, baragouiner un salmigondis d'espéranto ou nous commencions des phrases en espagnol pour finir en anglais mâtiné d'italien.Pour l'italien, ne connaissant que "va fanculo" je me suis abstenu. Les canadiens, francophone eux, étaient presque incompréhensibles.Dans les stands, c'était Babel sans la destruction de Babel.Et puis, cette piste immense pour nos petites jambes, trop "juste" pour les bagnoles qui prolonge, elles, le circuit vers les "Hunaudières" fermé à la circulation pour l'épreuve et où nous n'allons heureusement pas: nous restons sur le 4.1. Le circuit complet fait 7 de mieux.
P.S: je n'arrive toujours pas à télécharger cette fucking vidéo!

olga a dit…

Par curiosité :
combien de tours par personnes, pour combien de temps, combien de fois sur les 24 heures...
Vous avez calculé tout ça ?
Et ensuite comment vous avez fait pour récupérer ?

dusportmaispasque a dit…

Je l'ai décrit en détail(voir lien en couleur) mais cela est chaque fois différent: en équipe de 10 avec des perfomer (l'idéal), on fait un tour rapide trois fois dans l'heure et on double ou on triple les relais de nuit.Cette année -là (2003) Nous terminâmes dans les 40ème/600.
En équipe incomplète 7/10(récit de l'an dernier)J'ignorai que j'allais "les faire" 3 semaines avant le départ et nous avons constitué une équipe dans l'urgence.Des inconnus m'ont appelés sachant que je les avais déjà fait 2 fois. Nous avons fait connaissance à 2 heure du mat' sur le parking la veille de la course.Dingue! J'ai fait dix tours en deux heures d'affilé de nuit car les filles ont lâché progressivement l'affaire, un (qui avait les roller depuis trois semaines) s'est explosé au premier tour et nous avons finis à trois. Soit pour les filles 4 ou 5 tours en 24h, d'autres ont fait une dizaine de tours soit 41 km.Quand à moi j'ai dormi quatre heures, subit un massage vers 6h du mat et j'ai du boucler environ 60 tours. A la louche environ 240 bornes de bonheur total. Nous fumes classé dans les 370èmes.Oulà, ouala.Tu peux lire le récit un peu long et maladroit, mais il y a Amphitryon, Hercule et Junon.

olga a dit…

le pire c'est que je l'ai lu !!!
je pense que je n'ai pas du tout saisir...
Ce doit être fabuleux de vivre une aventure pareille.
Je vous envie.

olga a dit…

Mais dis donc, tu n'es pas en train de courir l'ultra trail du Mont Blanc ?
Etonnant !

dusportmaispasque a dit…

euh, j'crois pas.J'étais sur l'Aubisque the last week et ce week-end sur le lac marin de Vieux Boucau (40), mais je retiens l'idée pour l'an prochain.J'ai un pote qui l'a fait, c'est du très, très lourd.

Messages les plus consultés

Archives de blog