vendredi 25 septembre 2009

Page Blanche.

6 commentaires:

olga a dit…

mortel...

dusportmaispasque a dit…

La mort de l'imagination, ou sa saturation, c'est pareil, ici est provisoire.Et puis la mort c'est le renouveau:Cette feuille de papier redeviendra bonne pâte, puis arbre (et racines).L'Arbre: L'essence des choses.

charivarii a dit…

elle est amusante cette image
on peut lui faire dire tant de choses

"à force de réfléchir le pauvre homme est mort sans avoir eu le temps de vivre"
"ou bien le squelette , symbole du mortel, pense l'Homme debout",
ou encore "l'Homme ne pourrait penser qu'influencé par sa condition de mortel"
ou encore "l'écrivain encore debout(vivant) après sa mort, grâce à son oeuvre"
ou "à force de vivre renfermé, l'homme n'est plus qu'une ombre"

bon, en attendant "l'oeuvre", on patiente comme on peut :-))

bonne journée

dusportmaispasque a dit…

@charivarii:Une petite dernière avant la rupture du barrage qui vous noiera de paroles.
Ombre ET lumière:
-L'auteur Georges de La tour. Peintre, artiste ou bourgeois spéculateur sur le grain?
- peintre oublié et réhabilité, père prodigue d'oeuvre réelles ou supposées, confondu parfois avec Quentin de Latour, (celui de nos anciens billets de cinq francs, je crois).
- L'oeuvre: St joseph charpentier. 1645.(Le Louvre)Qu'a voulu dire l'auteur?
- Le maitre apporte la connaissance à l'apprenti ou le cocu biblique et complaisant de l'immaculée conception?
- L'apprenti serait...L'enfant Jésus en train de se tromper de vie.
Ombre OU lumière?
Les deux!
Sûrement!

Damon Fishturn a dit…

Je ne suis qu'une ombre. Incomplète j'épouse tous les accidents, toutes les formes. Entièrement nu je ne suis qu'une pulsion résultantes de toutes les impulsions. Quelqu'un m'observe. Lui je l'ai peut être connu, on se reconnaitra peut être, mais nous savons que nous n'avons rien à voir ensemble. Il ne fait que me regarder, alors que moi je suis attaché à lui.

Nathan Stillson a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

Messages les plus consultés

Archives de blog