jeudi 29 octobre 2009

Etre et paraître.

Ci-contre: Le livre bien connu de Simone de Beauvoir et son coté pile époque Nelson Algren.
Tandis que certaines femmes font beaucoup pour la condition féminine
(un blog féminin qui ne parle pas d'ongles cassés) D'autres, qui sans connaître Carole, Olympe de Gouges, Thérésa Cabarus, Emmeline Pankhurst, mesdames Halimi, Badinter, Simone Weill et de Beauvoir
(dans l'ordre de leur notoriété respective :-), sacrifient sans vergogne au culte de l'image pour une gloire immédiate (et de la menue monnaie). Confondent-elles suffragettes et sucrettes?
Le couple Beckam, entres autres, est un exemple emblématique de cette culture du paraître, les deux sexes confondus :
S'il existe, pourquoi pas, de la sincérité dans ces couples fonctionnant comme un groupement d'intérêt économique, on peut être certains en revanche de l'authenticité et de la durabilité de celui des Ribery, moins sensibles à l'esthétique.
De haut en bas:
Madame Beckam.
Monsieur Beckam
(à n'en pas douter).
Madame et monsieur Ribéry.
N.B:Je suis conscient que ce texte peut causer un malaise par l'ambiguïté que l'on peut y déceler, mais sans humour, sans second degré, sans recul comment veux -tu? comment veux-tu?.......traiter un sujet si .....profond.

10 commentaires:

Alainx a dit…

En tout cas, cette entrée me plait !
Le couple Ribery a le gout de l'authentique !
Les Beckam c'est quand même un produit fabriqué !
Ca se voit à l'oeil... nu... si je puis dire...
Et puis ce machin-coquille ajouté dans le slip du type pour faire croire qu'il en a des grosses! ça me fait bien rire !

Anonyme a dit…

Bonjour
Je pense que l'esthétique est propre à chacun de nous et ne se cantonne pas à un tour de hanche féminin ou à un regard des hommes budibuldés et surtoût retouchés des images 4x3 qui fleurissent dans nos villes.
Pour moi c'est plutôt une harmonie et un je ne sais quoi entre 2 personnes qui reléve du miracle et du bonheur de vivre.
L'hestétisme ne serait il que visuel ?

Sophie du33

Anonyme a dit…

foule sentimentale Trop belle ma chanson.
Comme je suis authentique, comme je suis beau. (à comprendre: moche donc beau. Pas comme les autres, quoi. Isn't it?.Understand? "Clic" disait-il)
AlainS

Carole a dit…

hey ! Alex me voici au sommet de la gloire :-) aïe aÏe aïe attention les chevilles (ma petite réflexion est bien dérisoire et mon combat d'arrière garde prête à sourire à côté des illustres femmes que tu cites) Mais bon, je suis touchée par ton attention... Merci à toi.
Quand à la "durabilité" du 2ème couple par rapport au premier, je ne me prononcerai pas... :-) chacun est comme il est (mais bon, ils peuvent se refaire une dentition sans être suspecté de devenir des fashion victims quand même)

dusportmaispasque a dit…

Alain classe X: Nous sommes seuls, je peux te le dire:
- il n'y a pas de coquille!
- il n'y pas de Beckam!
enfin seulement sa tête. Ce corps est le mien.Mais chut. Merci photoshop.
Sophie 33: Malgré mon mauvais accueil tu es revenue. Merci de ta constance et méfie toi de la fidélité elle est parfois prégnante.
- Nous sommes dans la société du visuel. Je m'incline devant le travail et la volonté qui façonne les corps, parfois mais pas toujours, avec futilité.
L'âge bonifie la beauté: L'héritage devient rigueur et respect de soi donc d'autrui.
Anonyme classe S: Concis et très intéressant ton propos.
Beau et con à la fois n'est pas systématique. Les belles et intelligentes sont des armes de destruction massive mais la beauté n'est pas synonyme de perversion, ni la laideur gage de bonté. Ce manichéisme facile se vide lui-même de sens.
Il sont quand même mignons les deux moches, non?
Carole: j'ai un mis peu d'ironie dans cette hiérarchie dont tu es le sommet maispasque: tes propos de qualité sans être élitiste te places première par la proximité et l'accès que tu donnes à de ton intelligence, ce qui n'est pas le cas de tes prestigieuses voisines. Pas d'ambivalence dont je suis coutumier, c'est bel et bien un compliment, les véritables sont souvent maladroits.
- Tu as raison : la pérénité du second couple n'est pas assurée.Le duo devient parfois duel.

dusportmaispasque a dit…

Bis @ Carole:Tu parlais d'empathie dans ton com' d'hier. J'en ai rajouté une louche en quelques lignes supplémentaires. Excessives à ton avis?

Anonyme a dit…

Où ai je parler de fidélité ?
Sophiedu33

dusportmaispasque a dit…

@ Sophie:
- Sais-tu qu'il s'agit d'une vertu et non pas d'une insulte.
-Ce n'est pas toi, c'est moi.A partir de la cinquième visite, la constance devient de la fidélité.J'aime à vivre dans l'excès de l'illusion.
Au revoir!

Cytrys a dit…

Si on enlève le paraitre que reste-t-il ?
Qu'on le veuille ou non, le paraitre est là.
Après tout dépend si soi-même nous arrivons à vivre avec notre seul paraitre sans artifices.
Le naturel!

Carole a dit…

oui ! tu es xagère... Mais j'avoue : ça fait du bien. Je me sens un peu moins seule, car semble-t-il, ils doivent penser que je suis suffisament belle et intelligente pour ne pas avoir besoin de compliments :-) Peut-être... puisque.... ils se taisent :-)

@Citrys : je suis bien d'accord avec ce que vous dites là.

Messages les plus consultés

Archives de blog