lundi 19 octobre 2009

Peudos sur égos 1/2

Marcel Trouillard: Inférence et Handycap patronymique.
déjà publié mais c'est un préambule pour le prochain post. Marcel Trouillard est dans une voiture fermée de l'intérieur. Un gamin fait le tour de la voiture avec un cutter et raye la peinture sur l'ensemble de la carrosserie. Marcel Trouillard est un être humain, éveillé, valide et pourtant il ne réagit pas.
Pourquoi?
Parce que Marcel Trouillard est un bébé!
Inférence et handicap patronymique:
Inférence, parce que Marcel, prénom connoté années cinquante, te fais penser à un adulte quinquagénaire plutôt que futur ado baggy et boutonneux. Ensuite, le patronyme t'influences: Trouillard! Tu penses que le gars ne doit pas être trés courageux.
Idées préconçues, jugements hatifs et autres préjugés. Toujours pressé par le temps, l'impératif d'avoir une opinion instantannée et surtout de classer dans ses tiroirs intimes, son environnement social.
Pourtant, quand vint le temps de se nommer, de se reconnaître, les noms de famille vinrent du métier ( Boucher, Boulanger, Pécheur) du lieu ( Dupont, Dulac, Duprés, Deville, Duchamp) ou de la région associé a un trait de caractère (Ardéchois coeur fidéle, Tourangeau Sans- quartier). On peut être certains que nos ancètres n'avait pas de mal à se reconnaitre dans les premières générations des patronymes.
Aprés des siècles de dilution et de brassage il ne reste plus grand chose des qualités et des origines.Comme tout serait simple si les salauds avaient des tête de salauds et les gentils des têtes de gentils. Il y a toutefois des indications pour les fans de morpho psychologie sans tomber dans l'anthropomorphisme tendance Bertillon: des expressions souvent réitérées marquent les visages, tels que les sourires qui ont les rides pour témoins :-)))ou ceux qui font souvent la gueule, au repos ont les commissures comme une parenthèse désenchantée :-(( . Puis il y a les peudos, choisis au hasard ou pas, entre ambivalence et schizophrénie, révélateurs:
Yvan Hité qui manque de modestie et Matt Huvu de discrétion, Alex Cessif de modération et Hank Kholer s'indigne plus que de raison. Luc Sur a une idée derrière la tête en collant de prés Vanessa Laupe elle même trés libre tandis que Jack Façial connait quelques débordements. Tom B. Dunid met du temps à comprendre la vie et Arnaud Stalgie regarde trop souvent dans le rétro. Jean Villevoisin trouve que l'herbe est plus verte dans le pré d'à coté et Armand Getout devrait surveiller sa ligne.
Dictée par l'instinct et pas encore déformé par le jugement, souvent la premiére impression est la bonne.
Méfions-nous des inférences toutefois car certains en ont l'air mais pas la chanson tandis que pour d'autres c'est paroles et musique! (pour le cas où cet excellent texte vous aurait échappè)

17 commentaires:

Chriz a dit…


---
Salut

C'est la première fois que je vois Andy Cap sur un blog, et ça fait plaisir...

J'en ai qques BD et il est difficile d'en trouver en bouquineries.

A plus...
---

dusportmaispasque a dit…

Bonjour Chriz et bienvenu par ici.
Une précision toutefois:Je suis passé sur ton blog. Les textes sont sympas, mais la bannière fait peur.
La mienne passion n'est pas de St Antoine, elle est passion tout court et je suis le petit cochon, (parfois le vérat)de "La tentation de St Antoine" version Félicien Rops plutôt que celle de Jérome Bosch.Et puis j'ai vu ce que tu fais aux "Cochonou"avec "du bon pain qui craque";-)
N'hésites pas à repasser.
P.S: il y a un site qui vend des B.D d'occasion de Andy Capp en tapant le nom du héros.
P.S 2:La chanson éponyme des Rita Mitsouko concerne aussi "Andy"

Dana a dit…

Hé, hé, je souris avec des rides ! Et si tu connaissais mon vrai prénom, comment dire...ça fout la trouille : )

Chonchon a dit…

Ben moi j'adore rigoler et pourtant on croit toujours que je fais la tronche parce que j'ai la bouche en :( C'est juste morphologique... Comme quoi, faut pas toujours se fier à la première impression.
Ceci dit, ça m'arrange. Si les gens trouvent que j'ai l'air pas commode, qu'ils ne viennent pas m'embêter : je suis du genre solitaire !
Hum... du coup, serait-ce mon inconscient qui donne à mon visage cette "protection" ?

dusportmaispasque a dit…

@Dana comme Damnation?Bordeaux dit bonjour à la Roumanie, j'espère que je ne me trompe pas sur l'origine de ton blog, Sel et poivre.
@ Chonchon: toi ton pseudo est assez lisible: Ronchon. Je partage avec toi d'avoir une tronche qui dissuade le chaland de me demander l'heure dans la rue, mais je ris à l'intérieur.

Carole a dit…

Hello hello ! Quand on a un visage agréable et une mine avenante, plus de porte nous sont ouvertes dans la vie. Ce qui fait que les gens laids deviennent aigris peut-être....Il y a des laids dont on oublie la laideur à force de sympathie, il y a des gens qui pourraient être beaux mais qui s'enlaidissent à force de méchanceté... Il y des sourires "commerciaux" qui me font froid dans le dos et des tronches sincères qui attirent ma sympathie. Bref rien n'est simple et c'est tant mieux. Mais ce qui parle c'est surtout une présence, une certaine vibration de l'être au delà de la simple apparence... Sinon j'aime bien mon prénom et je trouve qu'il me ressemble. Christmas Carol, Barcarolle, et j'emmerde ceux qui me disent que je chante comme une casserole... :-)

dusportmaispasque a dit…

"La beauté est une promesse de bonheur"disait Alain (pas mon beau frère, le philosophe). Parfois ce doit être chiant d'être belle avec les sollicitations qui vont avec. T'es embêtée, toi?
Je note: "les vibrations de l'être" émouvante et délicieuse expression.

emanu124 a dit…

Rhoouuuuuu Andy Capp, longtemps que je j'ai pas lu la BD

emanu124 a dit…

Rhoouuuuuu Andy Capp, longtemps que je j'ai pas lu la BD

Hélice a dit…

vroum

Carole a dit…

heu ! embêtée ?.. Non, je ne suis pas assez belle pour cela ! Je pense que je plais à ceux qui savent lire entre les lignes (et quelques rides qui me mettent hors-jeu :-) Percevoir l'éclair dans le regard d'un homme qui vous trouve belle, ce n'est pas désagréable, tout dépend du regard en fait s'il est sympathique ou lubrique (pouah !). On sait vite si c'est de l'art ou du cochon :-)

Fish a dit…

En clair

Il y a médire et il y a méfaire, c'est du tout au tout.


Je t'aime bien quand même.

;-)

dusportmaispasque a dit…

@Manu: Yaka faire une cure de jouvence avec Andy.
@Hélice: ici vaux mieux être à pas variable.
@Carole: Merci pour l'info. Je te garde quelques éclairs variante sympa pour le cas où...
@Fish: moi aussi Fish, d'ailleurs, je te signale (respectueusement Maître;-)) que j'ai la nostalgie "du temps des coccinelles" et la mélancolie de ne plus fréquenter ta "Pharmacie"où "les mots blancs"se délivrent sans ordonnances.

C'est pas facile ! a dit…

J'ai été échaudée la semaine dernière. Des fois, on se fie trop aux apparences, des fois on croit connaître les gens, on fait confiance... et on est déçu.

dusportmaispasque a dit…

@C'estpasfacile: Tu nous raconteras, toi qui raconte si bien? ( "Qu'est-ce que t'es belle", Lou)(Marc Lavoine)

Anonyme a dit…

Ce qui est intéressant aussi c'est la dispense de beauté masculine, c'est tres culturel et en France c'est horrible, ainsi vous avez un truc, qui ressemble à rien et se met à juger tous les physiques au motif nous sommes un pays phallocentrique abreuvé de contes pr enfants et adultes de la belle et la bête..

dusportmaispasque a dit…

A la relecture je ne vois aucune allusion à "la dispense de beauté masculine"

Messages les plus consultés

Archives de blog