lundi 16 novembre 2009

Salut Pierrot!

Les sujets se suivent mais ne se ressemblent pas. C'est la vie qui est indécente: un ami parti discrètement, un sage assurément, mon ami Pierrot.
Luca Giordano, La mort de Sénèque, vers 1684 huile sur toile 155 cm x 188 cm © [Louvre.edu] - Photo Erich Lessing.

5 commentaires:

charivarii a dit…

ne dit-on pas que ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers ?
ce dicton éculé exprime ce sentiment de "toujours trop tôt"
on n'est jamais prêt à perdre ceux qu'on aime ...

bonne journée à toi

dusportmaispasque a dit…

@Charivarii: C'est le bon jour pour passer par ici. Merci.
Effectivement, il est parti un peu tôt!
J'écrirai un mot, un jour peut-être le temps que je me rassemble pour évacuer le solde de tristesse et le reste de pudeur.
De son ailleurs, il doit bien se marrer en lisant ce commentaire par dessus mon épaule car lui, quand il parlait de "ceux qui partent trop tôt", il évoquait la tribu des éjaculateurs précoces en plagiant Desproges.
Rions en choeur à ce grand coeur de paillard et de bon goût.

Chonchon a dit…

Une petite pensée amicale de Chonchon.

Anonyme a dit…

Aussi indécente que décente, au moment où il fermait les yeux, un nouveau né poussait son premier cri.
Qu'en aurait dit Desproges...
"une pensée amicale" : c'est ce que je t'envoie aussi

Ballo'

dusportmaispasque a dit…

à Chonchon: Toujours fidèle depuis le début, "Chonchon, as tu du coeur?
- oui et des oreilles aussi, malgré mes acouphènes". ;-)
à Ballo': Bien vu et bien dit comme d'hab'
Espérons qu'un sage remplacera un autre sage.
Merci!

Messages les plus consultés

Archives de blog