jeudi 24 décembre 2009

Conte de Noël. Alter nativité.

Bande son:

Crosby, Stills & Nash - Love The One You`re With (Stephen Stills)

(aime celui avec qui tu es*)

Préambule:
A la version officielle tenue pour vérité historique, j'avais bafouillé hors saison une vérité alternative à cette nativité embellie par la légende, évoquant la probabilité ci-dessous, certes anachronique mais plus humaine, moins dogmatique et assaisonnée d'un peu de vraisemblance (et de pas mal de clichés).
Il est temps aujourd'hui de repasser le plat:
An 0.- 25 Décembre.
La nativité, réalité virtuelle.
Un mot sur l'immaculée conception quitte à porter atteinte à la réputation d'une jeune fille.
A peine commencée l'histoire torture déjà notre intelligence: Il nous faut croire au Père Noël, aux garçons dans les choux, aux filles dans les roses, à la fidélité et la sainteté de Marie. Terrain propice au dérapage avec mes excuses de mécréant aux adeptes de la crèche.
Madonna & Jésus Luz
Bethléem-An 0 moins neuf mois de notre ère :
Sur ce qui deviendra, deux mille ans plus tard, la terre promise à plusieurs peuples posant quelques problèmes aux colocataires.
Le charpentier nommé Joseph travaillait plus pour gagner plus en oubliant un peu Marie sa charmante épouse.
L'entreprise en pleine croissance de Joseph, lassé de s'en tenir à la charpente, voulu construire des maisons "clés en mains".
Le charpentier devint vite entrepreneur général non pas de corps d'armée mais de corps de métiers.
Ces différents corps de métiers étaient la spécialité des Lusitaniens .
Ainsi, Jésus maçon portugais fraîchement émigré en Palestine, fut ravi d'embaucher en Cdd pour débuter dans l'entreprise.
Joseph, quand a lui devenait de plus en plus entrepreneur et de moins en moins entreprenant.
Marie, en toute innocence abreuvait les ouvriers d'une eau fraîche de fontaine, sans discernement et sans ostracisme, la mine rêveuse et la taille bien prise avec la nostalgie des étreintes viriles.
Jésus loin de sa patrie, nostalgique des douceurs féminines en était réduit aux travaux manuels, aussi, pour sa sexualité.
Ils devinrent amant par nécessité hormonale l'âme et le corps en harmonie comblé par un sentiment naissant de reconnaissance réciproque des plaisirs partagés qui devint un amour véritable.
Il s'abreuvèrent d'amour et d'eau fraîche avec une fréquence qui finit par arrondir gracieusement le ventre de la pécheresse dans la chaleur et la sécheresse de la terre de Judée et de Samarie.
Leur Marie justement de l'amant et du mari for marri de cette conception pas marrante, afin de justifier ses émouvantes et ces voyantes rondeurs prit l'initiative de cette manière:
Joseph harassé de travail, terminait ses longues journées de labeur par un petit joint d'herbes mauresques ( la Jamaïque n'avait pas encore était découverte par Christophe le colombien) avant d'aller se coucher.
Marie fit des mélanges malhonnêtes, 
dans sa barrette 
et Joseph, dans sa tête 
vit des choses qu'il n'avait jamais vues:
Une vision d'ange Gabriel, visitant le vestibule de Marie sans toucher aux meubles intimes et déposant dans le tiroir sacré, un polichinelle en forme de pine o cchio ( l'idée sera d'ailleurs reprise plus tard par un certains Geppeto, menuisier lui aussi en mal de paternité)
Ainsi naquit avec le fils et le saint esprit, La sainte trinité* et le concept de l'immaculée conception.
Joseph aimait sincèrement son épouse, détestait l'injustice et croyait à la rédemption, mais la charia de l'époque lapidait la femmes adultère sans punir l'amant. Novateur et féministe, Jo inversat la tendance de cette loi inique faite par des machos impuissants avec la peur des femmes: Il pardonnât à l'une et condamnât l'autre.
Magnanime et généreux, il donnât à l'enfant le prénom du fautif et, afin que Jésus père ne fut point trop éloigné de Jésus fils, il coula dans le béton de la chape du futur logis familial, le travailleur précaire. Pas par rancune mais plutôt pour s'éviter la procédure prud'hommale longue, complexe et incertaine en terme d'indemnité.
Ainsi soit-il!
Nativité, le film.
Cécile B 2000, la soeur de son frère:
" - Bon, ça c'est bon coco, on garde!
La crèche , le boeuf et l'âne. Les rois mages, tu me les fait un peu plus kitch, demande à Jean-Paul pour les costumes.
- Jipé 2? Il est injoignable, je vais galèrer.
- Non Gauthier, andouille! Rajoute un peu de paille c'est bon pour le coté misère et tu m'aères tout ça, je me parfume pas au crottin, un bon ventilo façon "sacrée soirée" c'est sexy ces cheveux qui volent. "
A star is born dans le ciel de Galilée, la légende est en marche comme les rois mages un peu à la bourre bien calés sur leurs chameaux entre les deux bosses de l'écologie.
Le film, avec beaucoup de remakes, est toujours à l'affiche!
* faute de grives mange du merle
* "Le mari, la femme et l'amant" "Un fauteuil pour deux"Simone,Nelson et Jean Paul etc, etc...
P.S: La V.O est avec un prolongement 33 ans plus tard.

6 commentaires:

Myel a dit…

J'en apprends tous les jours...j'enverrais cette version à mon pasteur de frère !
Noyeux joël
Myel

emanu124 a dit…

Copiteur !! :D

charivarii a dit…

quelle imagination !
et quel talent d'écriture
me suis bien amusée à te lire

bon, on sait depuis que tout ça n'est pas réalité historique
que le p'tit jésus l'est même pas né en hiver
beaucoup de détails de cette histoire ont été "finalisés" au cours des siècles
les dates des fêtes ont été fixées pour coller aux anciennes fêtes païennes (surtout celtes)et faire adhérer les populations aux nouvelles croyances que l'Eglise voulait imposer

dusportmaispasque a dit…

@ Myel: Un frère pasteur? Mazette, je ne les fréquente plus depuis ma confirmation, mais j'en garde un bon souvenirs. Le mien s'appelait Pierre Borne et il avait huit enfants s'il m'en souviens.
@Manu-la-grande: Juste la B.O, pardon.
@Charivarii: Toujours un délice tes commentaires, rares en ce moment.Je partage ton avis: quel imagination, quel talent!
Euh! non pardon, je voulais dire:
Sur la réalité historique et religieuse, je sais c'est antinomique cet apparentement de la réalité et la religion, si "on " laisser faire on en serait à croire encore que la terre est plate. La vraisemblance s'incline devant l'obscurantisme, mais la liturgie est assez folklorique et les commerçants font leur business.

Chonchon a dit…

J'adore qu'on réécrive l'histoire... surtout quand la version "originale" est plus que floue !

dusportmaispasque a dit…

à Chonchon:"La vérité est une version des apparences" Henri Gougaud.

Messages les plus consultés

Archives de blog