lundi 1 mars 2010

Expérience numéro 9.

Botero-JoFo-Toutain.
Dans la vrai vie.
Toutain un artiste? Botero peintre sculpteur? JoFo dessinateur "stylé"de la tête à ToTo"?
Plus encore: un concept qui se décline sur tous les thèmes comme la série de livres pour enfants "Martine à la mer" "à la montagne" etc...Disproportion plastique, aberrations chromatiques ou monochromie chez l'un ou l'autre et pourtant harmonie.
Version courte :" ça se laisse voir". Un bémol toutefois : toutes leurs oeuvres, peintures ou sculptures, se reconnaissent à cent mètres pour ne pas dire se ressemblent et à force de répétitions on peut craindre le tarissement de la créativité comme chez Le Pérugin qui ne faisait que s'auto plagier à la fin de sa vie. Chez nous, du Toutain il y a en a à chaque roundabout et du JoFo dans toutes les maternelles. Pourquoi pas et là, au Futuroscope, cela finit par ressembler à de la signalétique D.D.E. A quel moment un style, autrement nommé "la marque de fabrique", devient une obsession? 

Il y a déjà quelques semaines, j'ai décidé de retirer le fer rouge que j'ai dans le Q depuis quelques temps et d'aller avec mes frères et soeurs de la communauté des humanoïdes de chair et de sang passer des heures dans les files d'attente du parc d'attraction au lieu de les passer dans celles des télésièges pour retrouver le sourire. Durant la période imposée (ou pas) par les voleurs de temps à la caisse d'un supermarché ou dans le métro, la tradition veut que l'on se frotte en s'ignorant comprimé comme du bétail dans les tourniquets d'attente. Avec un peu de bonne volonté communicante envers mes frères et soeurs de patience, j'en sais désormais plus long qu'avant sur les attentes comparées du parc Astérix, de Disneyland et du Futuroscope, par contre malgré la voix de Jacques Gamblin récitant sur l'expo Van Gogh, j'ignore toujours et pourquoi il s'est coupé l'oreille (pas Jacques, Vincent!).
Version courte: Allez-y l'hiver!

4 commentaires:

Myel a dit…

P...de fer rouge ! Le pire est qu'on s'y habitue. Je dis ça, je dis rien !

cathiminie a dit…

ayant lu ton texte avec un sourire pour la dernière phrase, ma curiosité m'a poussé à aller découvrir le commentaire, sans forcément l'envie de commenter...mais les facéties de blogger m'ont tiré un sourire et ces quelques mots! Le mot de passe pour vérifier si je ne suis pas un robot est FROLE...trop joli et dans le contexte ...alors voilà!

colo a dit…

Etrange et combien équivoque société où " la tradition veut que l'on se frotte en s'ignorant". Intimité des corps, mains en poche.
Hasta pronto.

dusportmaispasque a dit…

enfin nous nous retrouvons entre nous.
@Myel: Ce n'est pas une habitude à prendre tout juste une politesse à rendre. Sans rancoeur bien sûr!
@Cat: j'ai mis un modérateur sans en connaitre le fonctionnement. Pardon pour le désagrément. Je pensais qu'il me permettrait de filtrer or "il" envoie le com simplement en m'avertissant par mail. Il semblerait aussi qu'il décourage les moins motivées, merci de passer "par dessus".
@ Colo: Le comportement des foules dans les files d'attente est assez curieux: "on" s'ignorent en se tassant pour ne pas perdre un pouce de terrain. Moi j'en profite pour faire connaissance avec les inconnus tout en faisant honte à ma famille.
Et puis, y a de quoi se marrer: Le blouson Dolce& Gabanna snobe le Décathlon qui ignore le Kiabi.
A noter: ceux qui ont les mains dans les poches sont souvent des cachottiers.

Messages les plus consultés

Archives de blog