mardi 23 mars 2010

Expérience N° 3.

Orientation*.
B.O: "le plus difficile" Elle avait, et il suppose qu'elle les a encore, des yeux noisette qui lui donnèrent envie d'être un écureuil.
Par défaut, il eut l'idée de toucher du bois et d'écouter Dutronc.
Il se redressa devant le chêne. Il écarta les jambes pour laisser passer ses racines. La pulpe de ses doigts sur sa peau perçu la sève transiter lentement entre l' écorce et l'épiderme. Il l'attendit si longtemps, elle était là pourtant quelque part.
Empli d'elle, il s'éloigna du bord de la rivière puis s'enfuit.
Il crut voir une vouivre.
"La dérobade" Al C.
le 21/03/10.
* chaque jour "le fils des âges farouches" laisse le hasard décider de sa destination.

4 commentaires:

Myel a dit…

J'adorais Rahan quand j'étais petite et maintenant que je ne suis pas tout à fait grande, j'en relirais bien un ou deux pour me vider la tête à défaut de laisser exsuder la sève !

dusportmaispasque a dit…

merci, Myel mais j'avais oublié une phrase qui rendait le texte difficilement compréhensible.il s'agit de toucher du bois et d'écouter les troncs. (non je ne prends rien!) C'est ce qui m'arrive parfois à vouloir publier un post sur les évènements tout frais rêvé de la night.(exsuder, j'aime bien ce verbe.)

Chonchon a dit…

Moi je dois voir le mal partout parce que je le trouve très sexuel, ton texte. Je me trompe ?

dusportmaispasque a dit…

Non! Juste sensuel et je ne vois pas bien où serait le Mâle.Partrou?

Messages les plus consultés

Archives de blog