jeudi 25 novembre 2010

"Je suis vieille et je vous encule."

Hier soir nous avons bu une gorgée salée et douce amère à la Fontaine de jouvence.
Brigitte était au "Pin Galant" avec  ses 70 balais (et sans sorcières au temps d'Harry Potter, lui de sortie au Mégarama) juste une vieille dame passionnée rebelle et respectable à la diction malheureusement défaillante et le soutien indéfectible d' Areski Belkacem et d'un orchestre talentueux et solidaire.
Un regret toutefois: la présence incognito dans le public de l'assassin Bertrand Cantat.
Quelques paroles emplies de poésie, lisez- les sans vous attardez sur ce titre repoussoir (et surréaliste):
C'est une ode à la vie un peu violente mais assez pêchue.
J'exhibais ma carte senior
Sous les yeux goguenards des porcs
Qui partirent d'un rire obscène
Vers ma silhouette de sirène

Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille et je vais crever
Un petit détail oublié

Passez votre chemin, bâtards
Et filez vite au wagon-bar
Je fumerai ma cigarette
Tranquillement dans les toilettes

Partout c'est la prohibition
Alcool à la télévision
Papiers, clopes, manque de fric
Et vieillir dans les lieux publics

Partout c'est la prohibition
Parole et cris, fornication
Foutre interdit à 60 ans
Ou scandale et ricanements

[....]

Les malades sont prohibés
On les jette dans les fossés
A moins qu'ils n'apportent du blé,
De la thune aux plus fortunés

Les vieux sont jetés aux orties
A l'asile, au château d'oubli
Voici ce qui m'attend demain
Si jamais je perds mon chemin

J'ai d'autres projets, vous voyez
Je vais baiser, boire et fumer
Je vais m'inventer d'autres cieux
Toujours plus vastes et précieux

Je suis vieille et je vous encule
Avec mon look de libellule
Je suis vieille, sans foi ni loi
Si je meurs, ce sera de joie.

8 commentaires:

Myel a dit…

Elle m'a toujours à la fois fasciné et répugné...mélange étrange de sentiments contradictoires ! Mais la plume est belle.

sable du temps a dit…

l'eau de Fontaine n'est pas toujours très claire...mais les eaux troubles ont aussi du charme.

dusportmaispasque a dit…

Pareil. j'y suis allé pour retrouver le choc de la première fois à la sortie de l'album "Genre humain" il y à 10 ans.
Aujourd'hui elle a la démarche de l'ivresse ou de la vieillesse, toujours alerte cependant marqueur des dérives sociales et vivace d'idées et de paroles.Je trouve ses textes aussi pertinents, majestueux, lucides que "poétiques".Le public, indulgent, l'applaudît debout, sur l'élan acquis de sa notoriété, pourtant sa prestation fut laborieuse et sa voix inaudible. Tous les poètes ne sont pas maudits.

Colo a dit…

L'écouter, lire ses textes, "s'inventer d'autres cieux" en vieilissant, oui, oui!
Quant à ce que je dis du reste...

dusportmaispasque a dit…

Je sais, je sais, y a un gros mot mais reste la couleur du texte derrière la tâche."Si je meurs ce sera de joie" optimiste, non?

Mrs K a dit…

Je suis comme Myel, pulsion / répulsion le texte est beau dommage la provoc est de trop.
Mourir de joie, en regardant le rayon vert par exemple!

Colo a dit…

Alex, les gros mots ne me dérangent pas!, je voulais dire que je préfère l'écouter, la lire à la voir ...peut-être et justement parce que la joie ne transparaît pas sur un plateau TV ou à la scène.

chonchon a dit…

J'adore les libertaires. Ce texte est absolument magnifique !!! Je n'ai pas encore 70 ans... mais je le revendique déjà pour moi-même ! Merci de nous avoir profité de ce moment. Je la connais assez peu, en fait. Voilà qui va m'inciter à m'y intéresser davantage.

Messages les plus consultés

Archives de blog