dimanche 21 novembre 2010

Mascarons & macarons


4 commentaires:

sable du temps a dit…

...quand mes envies deviennent réalité!
Par chez nous, les macarons, c'est "Marcellin", à St Symphorien de Lay (avec un bon GPS, ça ne pose pas trop de problèmes!)...un vrai régal!
Par chez nous, les mascarons, ce sera la librairie la plus proche! Ces visages d'un autre temps m'ont toujours fascinée, et j'ai hâte de les rencontrer.
Merci Alex.

dusportmaispasque a dit…

Pléthore de mascarons sur nos linteaux: fenêtres portes ou portes cochères souventes fois ornées des dites "têtes de nègres" maispasque, en souvenir du commerce triangulaire qui fit la fortune, et la honte, des grands bourgeois bordelais.
En fait, la honte touche surtout les impécunieux, les héritiers friqués, eux, n'ont jamais honte. Il est de bon ton d'exhiber sa réussite, quel qu’en soit l'origine.L'architecture à un goût de sang et les murs mus blancs disent les mots noirs du coté sombre de Bordeaux, mais "les veilleurs de pierre" témoignent.
Excellent livre Zéboulon/Rosenberg.

Mrs K a dit…

Très beau rapprochement qui donne envie de voir et de gouter. Oui les pierres ont une âme et sont notre mémoire

dusportmaispasque a dit…

Quand on se promène à Bordeaux, en solo, on gagne à lever la tête.

Messages les plus consultés

Archives de blog