jeudi 2 décembre 2010

Exercice d'écriture.


Ecrire une nécro, si possible caustique, en 14 lignes, 300 mots environ avec  trois locutions imposées: copulation; flagellation; population

J'en ai commis deux: la plume légère ici , le plomb ci-dessous:

"Nécrologie du Crime. (Sophie's Choice*)

Malgré des siècles de flagellation la copulation continuait et la population prospérait.
La démocratie s'affubla d'une petite moustache et s’alliât avec un képi de 14/18. 
Dans l’immonde, il faut du légitime. Ça permet de trouver  de la main d’œuvre. Vint l’heure des lois et celle des exécutants. Dans le couloir il y eut  des bruits de godillots. Puis celui des matraques. Ils sont entrés sans frapper. Enfin, si : les pères qui s’interposaient. C’était légal. Ils avaient des ordres écrits sur le papier à en-tête de la république. Un quart d’heure pour rassembler quelques affaires, choisir  et vite, les plus légères. Une petite fille réussit à emporter une poupée. L’instinct maternel, déjà!
La gare. Le tri s’effectuait à coups de crosse. Les femmes et les enfants d’abord, les vieillards ensuite puis les hommes. L'officier était là.  Il s’avançât vers la maman : « - je peux sauver un de vos enfants, pas les deux ». Une seconde pour comprendre, une seconde pour choisir, une seconde pour se dire adieu. Regarder l’horreur dans les yeux et l'à venir devant eux pour ne pas  oublier six millions de témoins muets.
Ils ont fermé les wagons en écrasant les doigts qui dépassaient. De l'ordre. Des trains qui arrivent à l'heure. 
Dans ce monde, pour garder son statut de pantoufle, il fallait  d’abord voler les Repetto,  puis ensuite éliminer les "va-nu pieds".
C’était légal. C’était la loi. C’était  l’état.
C’était l’enterrement de l’humanité."

* mais il y a-t-il de la sagesse dans le choix? (Sophie: sagesse, ça va tout le monde est là? c'est bon, merci Dédé Codeur!)

6 commentaires:

Myel a dit…

Ou quand l'homme est pire qu'une bête sauvage!

sable du temps a dit…

Utiliser "s'alliât" pour parler de la montée de l'intolérance! aliyah voulant dire "ascension"...en hébreu! la pirouette est osée! Très beau texte.
Que l'écho de leur silence résonne six millions de fois.
J'ai un "voyage" en attente que je posterai à l'occasion...étrange, la coïncidence...
Shalom, Alex !

dusportmaispasque a dit…

@ Myel: Cépafô: Mais la bête n'est pas morte. Exemple, juste après ton passage, de ce courageux anonyme, la bête alpha du fond de l'alphabet. J'alluse le double X, bien sûr, pas notre amie SdT.
@ Sable du temps, la voix qui n'oublie pas:Merci d'enrichir notre vocabulaire.

Colo a dit…

Les frissons d'horreur qui m'avaient parcourue, les larmes qui avaient coulé lors de le lecture du livre ont rejailli, ressurgi.
Belle plume Alex.

Mrs K a dit…

Très beau texte en effet, terriblement évocateur et efficace.

dusportmaispasque a dit…

@ Colo: Je n'ai pas lu le livre , j'ai juste vu le film il y déjà pas mal de temps mais la scène sur le quai de gare m'avait marqué la mémoire au fer rouge. Nous n'avons pas connu l'époque et qu'aurions nous fait si nous étions "né en 17 à Leidenstadt" mais l'humanité n'en finira pas de payer la dette des aînés des horreurs commises sur les aïeuls. L'époque actuelle prouve qu'il y a toujours des exécutants pour les ordres les plus immondes. l’expérience de Stanley Milgram le prouve. "Disculpa me" de t'avoir fait pleurer.
Mrs K:L'horreur s'est déplacé vers Srebrenica sous les yeux de L'ONU et les salauds courent encore.

Messages les plus consultés

Archives de blog