vendredi 25 février 2011

à 99%

Le podium de Sophie
J'ai superposé trois carrés de chocolat que j'ai calé avec soin entre le palais et la langue et que je laisse fondre. Je crois que c'est la raison majeure de mon engagement au sport en général et aux  trois heures de VTT d'Arcachon en particulier: Ma dose de chocolat de la semaine en une seule prise.
Il est bientôt midi, il reste encore une heure trente de course, un peu de flotte dans le bidon et quelques carrés au fond de la plaquette.





Je sens son haleine chaude dans le cou, elle est là dans ma roue. Elle me traque et  je la feinte depuis une heure et demi. Elle a commencé sa besogne cette nuit par les caresses d'une alliance. Je n'ai pas cherché à lui résister. Céder à la tentation est le meilleur moyen de lui échapper. Elle planta dans la nuit et mon dos les banderilles de la fatigue tandis que je l'écartelais. Soulagé mais affaiblis de l'habitude de soigner mes insomnies à la vaginothérapie, j'ai pris le départ en solo tandis que les autres équipes sont en duo. Avantage pour les duos: 1 tour de manège, un tour de repos. Avantage solo:  je donne tout et après je gère le solde d'énergie n'ayant de compte à rendre qu'à sa majesté Moi. Elle m'a rattrapé sur le cinquième tour  dans la zone des relais, à  l'instant où je m'éjectais vite fait de la trace pour laisser passer les autres morfalous tout frais. Me voici tanké dans la sablière de  la descente où le sable est encore plus friable hors trajectoire, la chaîne me lâche et la voilà, elle est là, plombant mon enthousiasme d'un fardeau supplémentaire: Mon inséparable amie Madame La Flemme. Comme Stéfan,


 je combattrai "avec  le démon" et non pas "contre" ce succube durant le temps qu'il me reste. Je le nargue le long de ma promenade en forêt, l'ignorant sous l'objectif de Jack'O blessé et préposé aux photos, saisissant chaque opportunité d'une conversation avec Marie-Pierre et le chien César tandis que le tandem James/ Stéphane me colle un tour dans la vue et que le duo Maryclair/Sophie court vers le podium des féminines. Je rencontre mon pote Cristophe tout étonné de le voir sous le maillot de la Farguaise alors que nous nous connaissions sous le maillot du SAM des 24 h du Mans à roller. Il me mettra, sans douleur: c'est la première fois qui coûte, lui aussi  un tour. L'honneur est sauf : au classement je suis devant le couple de quinqua Bernard/Jipé (41ème/44ème).
Départ des 24H sur le circuit du Mans en 2008


4 commentaires:

sable du temps a dit…

Hmm! du chocolat 99% et Stéfan...je prends les deux!
bon d'accord je suis sympa, je t'en laisse un peu de ce moment de douceur dans un monde de brutes!...mais le VTT tu peux le garder ( respect quand même!). Je ne conçois le vélo que de Seuillières au phare de Chassiron parce que c'est plat! et au bord du Danube à Regensburg( oui je sais ça fait qui se la joue mais j'assume!!!). Quant à mes démons (même vieux) je ne les combats pas...je les entretiens... à 100%!...et c'est divin!

Colo a dit…

Ah ça, pour moi aussi exclusivement du noir de noir, mais Côte d'Or; une vieille histoire de colonies belge...pas reluisant du tout!
Corps au repos, démons maintenant apprivoisés , j'admire tes exploits, t'envie un peu et t'embrasse campeón.

Mrs K a dit…

Pour le vélo je suis assez comme sable du temps, pour le choco c'est le même mais un peu moins cacaoté quant à la vagino, je n'ai pas encore essayé...

dusportmaispasque a dit…

@ Sable du temps:à Regensburg ça doit manquer de sable mais pas de charme. Le phare de Chassiron m'est plus accessible, pourtant je me souviens de celui des Baleines du temps où Ré était une île et troussechemise un petit bois.

@ Colo: je ne connais pas les productions Cote d'Or et,du chocolat belge, je ne connais que Léonidas ou Lady Godiva qui a ma préférence pour sa manière de monter à cheval.Pareil (la bise)

à Mrs K: De par chez toi il y a pourtant de belles côtes à grimper, des ganaches mélangées aux zestes d'orange et il n'est jamais trop tard sauf aux préliminaires du sport: trop énergivore.

Messages les plus consultés

Archives de blog