vendredi 24 juin 2011

texte final de la tête en friche

















7h26texte final de la tête en friche
7h25la tete en friche texte générique de fin
7h22la tete en friche générique de fin

13h44texte final de la tête en friche
21h56
21h56




Plusieurs fois par jour, et plusieurs jours parfois, s'affiche cette requête, alors voilà:


Depardieu/Casadessus/ Becker, le sac, le banc, les pigeons

"C'est une rencontre pas ordinaire 

entre amour et tendresse

elle n'avait pas d'autre adresse

elle avait un nom de fleur

elle vivait au milieu des mots 

des adjectifs 
tirés par les tifs

des verbes 
qui poussent comme des herbes. 
Y en a qui passent en force
elle est passée en douceur
de mon écorce 
à mon cœur.
Dans les histoires d'amour 
y a pas toujours que d' l'amour
parfois y a même pas de je t'aime
pourtant on s'aime.
C'est une rencontre pas ordinaire
j' l'ai trouvé par hasard 
sur un banc de mon square
elle faisait pas trop d'écume
pas plus grosse qu'une colombe
avec ses petites plumes.
Elle était au milieu des mots
des noms communs comme moi.
Elle m'a donné un livre, puis deux
des pages qui m'ont éclaté dans les yeux!
Meurs pas maintenant,
t'as le temps attends,
c'est pas l'heure,
ma petite fleur
donne moi encore un peu de toi
donne moi encore un peu de ta vie.
Attends!
Dans les histoires d'amour 
y a pas toujours que d' l'amour
parfois y a même pas de j' t'aime
pourtant on s'aime!"




De rien!
sinon c'est là: click 





5 commentaires:

sable du temps a dit…

c'est l'extraordinaire pouvoir des mots.
Texte émouvant et plein de tendresse ( dans la distribution du film sait-on qui l'a écrit?).
Chaque strophe résonne et mérite un commentaire, mais ce serait trop long.
Envie d'être Margueritte pour donner et entendre ce merveilleux poème, envie d'être Germain pour recevoir ou les deux en même temps pour vivre leur histoire ...
Merci Alex pour ce petit moment magique.

dusportmaispasque a dit…

"roman de Marie-Sabine Roger filmé par JB et dialogué par Jean Loup Dabadie."disais-je au moment de l'article.Roman que je n'ai pas lu à mon grand dam. On peut attribuer à l'un ou à l'autre ce texte charmant, charmeur et inoffensif.
Tu sais ce qu'on va faire, Sable? Tu vas prendre ton petit vélo, ton short et de la menue monnaie par devers toi pour acheter ce bouquin chez ton dealer de mots préféré et on en reparle, ok?
Ainsi, ce dam ne causera pas de dol, lol!

sable du temps a dit…

bonne idée !

Yirah a dit…

Bonjour! Je veux trouver les dialogues du film. Aide, s'il vous plaît ... Je ne parle pas français, excusez mon typos..

Merci Beaucoup!!!

Anonyme a dit…

BIEN JOLI POÈME...que j'ai mis sur un site pour la journée du câlin 2017...c'est devant les yeux (je crois).
Merci

Messages les plus consultés

Archives de blog