jeudi 7 juillet 2011

Dieu existe!



Dieu existe!

Et il a repris le  boulot.

Je l'ai vu à l'œuvre sur la rocade bordelaise pas plus tard qu'hier arrachant une mamie suicidaire à la horde des autos tamponnantes, démontrant son talent de maître du hasard, sa maîtrise de l'espace et du temps, sa gentille préservation de l'essentiel, sa gestion rigoureuse des espèces, sa prévenante bonté à l'adresse des téméraires, sa divine intervention auprès des candidats au suicide sans doute pour tester leur motivation, son obsessionnelle préférence pour la durée, sa tempérance nonchalante à accueillir les impatients de le rejoindre avec quelquefois un zeste d'acharnement thérapeutique, la négociation sans concessions et son arbitrage contre Satan,  usant là et ici son énergie de coordinateur des abscisses et des ordonnées.

En abscisse, un fauteuil roulant motorisé transportant Honorine Tromplamort lancée à 6 Km/h au compteur de l'engin avec 70 balais à son compteur temporel . Le fauteuil est équipé d'une trompette fixée à hauteur de sa bouche en guise d'avertisseur, une gourde de cycliste  pour l'hydratation du pilote, un miroir de salle de bain en guise de rétro et un autoradio dans un tiroir fait maison en formica complète le tableau de bord. Une canne brandie sur sa gauche avec la double fonction de clignoter et de dissuader les automobiles qui la dépasse de la serrer de trop prés. Customisé par Valèrie Damidot le truc, la déco réalisée avec le concours involontaire de stickers Motorhead, Scorpion, Aerosmith et une tête de mort au pochoir ressemblant sans faire exprès à Jack Lantier qui dégouline  sa peinture rouge sur la face externe du dossier surmonté lui, d'un becquet aérodynamique. Une cassette crache les décibels de "Higway to hell". Opportunément!

En ordonnée, Jo Laloose chauffeur routier et tout frais divorcé chiale sur "ne me quitte pas!" au volant de son bahut ronronnant de confiance, rassuré par  l'affectueuse compagnie de ses 600 chevaux. C'est tout ce qui lui reste sous le capot avec ses 30 tonnes d'embonpoint posé sur d'immenses essieux, bien calé à un petit 50 Km/h légitime. 
Overbookée entre son rendez-vous chez le gynéco et un autre chez son proctologue, Honorine, lancée à 6 à l'heure, vient de parcourir miraculeusement sans dommage un petit bout de rocade en pleine voie, dédaignant la bande d'arrêt d'urgence au milieu des bagnoles qui déboulent à 90 Km/h minimum,  tandis que son ange gardien déclenchait les freinages intempestifs des automobilistes au bord de la crise de nerfs.

Le fin brouillard de pneus brulés n'était pas encore dissipé lorsque Honorine ignorât fièrement le stop malgré la présence et l'interception probable du routier, espérons- le, sympa!
Et dieu dans tout ça?

Est- ce un fond de culpabilité venue au choix de:

• sa non-ingérence dans le dossier J.C dit l'enclouté, ce fils autoproclamé abandonné sur la croix payant de trois clous sa filiation suspecte issue de l'ange Gabriel ou Jo le charpentier et de la parthénogénèse mariale?

    son absence d'arbitrage dans la controverse de Valladolid?

    sa surdité dans les cachots de l'inquisition?

    son abandon des templiers, des parfaits et des justes?

    son désintérêt pour la jeune république espagnole?
    sa cécité durant la shoa?
    son autisme à Hiroshima mon amour, Nagasaki moi non plus et Fukushima le retour?
   sa cinquième semaine  tandis que son remplaçant s'amusait à Sabra et Chatila, au Rwanda et à Srebrenica ?
    fourvoyer Terence Malik et Mark Levy ?
    ses volte-face dans l'affaire DSK?
J'en passe et j'en oublie d'autres sur le CV divin!
Monseigneur Gaspard  Don'toujours, archevêque de Lourdes, me dit dans l'oreillette que "pendant ces massacres my god était en RTT, faut voir le dossier "Guerre épais", avec Satan l'intérimaire".
Ici et maintenant, Dieu répond présent au rond point du Shoppi sortie 14 de la rocade à 15h32 le mercredi 6 juillet, an 2011 après le fiston présumé. 
J'ai vu un chauffeur debout sur les freins dans sa cabine, l'ensemble tracteur et sa remorque en travers se tordre sous l'effort et un impossible arrêt à quelques centimètres de la petite mamie. L'ABS et la valeur ajoutée divine avait fait des miracles: le fauteuil, intact et impassible sans un remerciement, continuât sa course, sursautât au passage d'un trottoir intrigué, roulât sur la pelouse interdite et s’arrêtât contre un arbre étonné. Le cœur ému de sa conductrice ingrate avait lâché l'affaire: crise cardiaque. De Charybde en Scylla Honorine Tromplamort, peu désireuse de jouer les prolongations et refusant le cadeau empoisonné de cette vie qui n'en finit pas, venait de s'offrir une ultime rébellion.
Honorine VS Dieu: Un / Zéro.
Mais, la valeur zéro du barbu, on la savait déjà!

5 commentaires:

sable du temps a dit…

Ah bon ? mais alors il est souvent en grève !
Et voilà, pour une fois qu'il se force au service minimum syndical,on lui sabote le travail.
Facétieuse, l'Honorine, quel merveilleux pied de nez ... ou bras d'honneur, comme tu veux !
Belle histoire, un zeste de social à la Zola, un peu de mad Max, un envol à la Découflé et un dénouement comme je les aime.
Du coup, tiens, je vais me revisionner " la controverse de Valladolid, moi, ça m'occupera ...

dusportmaispasque a dit…

il y a des endroits où les commentaires dépassent en qualité le post: c'est ici et maintenant!

sable du temps a dit…

flatteur ! Faut dire que le sujet que tu nous as offert est une aubaine pour qui veut donner son avis !

sable du temps a dit…

(encore moi, j'ai honte ! hé les gens réveillez-vous !)
ouh là ! les dévoreuses de mer, de poissons, de bateaux, de marins ! ( ou, le beurre, l'argent du beurre, et la crémière ! ).
Flippante, ton illustration. Je souris malicieusement en songeant que le mot " monstre " est masculin ... j'dis ça, j'dis rien !!!

dusportmaispasque a dit…

il y a tant de noms féminins si mal employés.
Mais sable tu es trop indulgente: ce texte est naze!

Messages les plus consultés