mercredi 4 janvier 2012

Ne lire qu'un livre.


Un bouquin passionnant.
"-Cé bien se ke vou lisè ?


Hors saison, le resto est presque vide et la serveuse révolutionnaire, option "sans culotte". Elle porte son cadeau de noël: une large ceinture, qu'elle a prit pour une jupe, et a déjà utilisé son forfait épilation intégrale du maillot chez l'esthéticienne à l'enseigne de "2 plumes & à poils".
- Cé 2 ki ? Insiste-t-elle avec les lèvres d'en haut.

Du roman qui l'intrigue posé sur la table, la couverture est belle et le titre sorti d’une phrase* de Kipling : « Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants », le petit dernier de Mathias Enard.

Mais pour faire simple je réponds :
- Kipling !

- Ki ? Me SMS - t- elle.

-  ......pling ! tac -au-tac ai-je.
     -  ….. ? 

Je l’aide: après tout pour me servir un  « prince des abysses aux délices du Siam » (filet de Panga de merde accompagné de riz, thaï peut-être) pourquoi s’emmerder à connaitre les classiques.

     - Kipling ! L’auteur du livre de la jungle, Mowgli, Baloo, Shere Khan, tout ça….
 - ah bon? Moi  je croivais que c’était de Walt Disney !"
Et moi je rêvais d'une conversation sur l'oreiller ! Retour brutal sur la planète terre ! Heureusement je suis assis et, pensant in petto : "pas d’élitisme mon Sergio". Après tout n’ai-je pas entendu en Juin  dernier sur France Inter l’interview de Terry Riner néo- bachelier  et judoka fraîchement titré disant aux journalistes : « Si vous croivez que les sportifs sont des imbéciles je vous signale que je viens d’avoir mon Bac. »(Authentique).
Y en a un paquet de la génération SMS qui croient à l’existence du verbe croiver, alors j’ai  de la tendresse pour cette petite serveuse, sa fraîcheur et son innocence et puisque rien ne sera possible entre nous (passsque moi les bécasses...) malgré son buste éligible à la cravate de notaire je me casse vers la promenade du front de mer sous les arbousiers  avec le sourire satisfait de l'imbécile, heureux d'avoir échappé aux sirènes de l'adultère.

* La V.O: " Puisque ce sont des enfants, parle-leur  de batailles et de rois, de chevaux, de diables, d’éléphants et d’anges, mais n’omets pas de  leur parler d’amour  et de choses semblables. "
Rudyard Kipling.

4 commentaires:

Myel a dit…

Je reviendrais te lire toujours avec plaisir, même si je me retire de la petite boite(après quelques manip) et je lirais ce bouquin que mon libraire de quartier m'a recommandé.

sable du temps a dit…

C ki ? - pling ! désolée, mais ça me fait rire !!!
Je ne suis plus une enfant( enfin presque plus!) mais j'aime bien les diables, les batailles, les histoires de princesses et de chevaliers, je donne de l'eau aux éléphants et je veux bien que l'on me parle d'autre chose!
P.S. : je "croivais" que je l'avais lu eh bien non. Lacune à combler.

Ann Onym a dit…

Et illustré en plus !!!
Doit-on reconnaître Michel Ange à Constantinople ? Ou son idée du pont sur la Corne d'or ?
( excusez-le monsieur Enard, mais bon on peut rire un p'tit peu quand même !)

Ann Onym a dit…

J'ai fait une erreur en inscrivant l'adresse url de mon blog sur le commentaire précédent. Erreur réparée!

Messages les plus consultés

Archives de blog