mercredi 22 février 2012

To be or not to bee.


Histoire de Kangourou, d' Etre et d'abeille.
Le pitch: D'avoir voulu être le wannabe, une écrivaine aimant sa plume risque de se faire plumer par les éditions acompte (laisse, c'est volontaire!)  d'auteur, mais pas folle la guêpe.......

"Wannabe !!! Il est joli ce mot !! il sautille comme un kangourou, je trouve...Wannabe, Wannabe ! Pour un peu,  il me ferait sourire, voir même rire, si il ne cachait pas, dans sa poche ventrale, les envies et rêves de tellement de petits êtres, dont je fais partie, évidement.
 Le Wannabe veut être. Quoi de plus normal ? Il veut être parce qu’il écrit et que l'écriture ne vaut que si elle est lue...Alors, le Wannabe saute sur les forums...Il va ici, il va là. Il offre, aux forumeurs, ses mots en cadeaux. Certains aiment, d'autres non. Peu lui chaut que ses écrits provoquent commentaires flatteurs ou désobligeants pourvu qu'ils fassent réagir.... L'écrivain vit aux dépends de celui qui le lit. De plus, les compliments confortent et les critiques sont constructives (enfin devraient l'être)...
Tout mais pas l'indifférence...
Je suis une quinqua cachant son amertume sous un voile de  faux-assentiments, sous des haussements d'épaules résignés mais hargneux. Je dis oui avec la tête, je dis non avec le cœur. Je pense  mériter être lue et aimée, voir connue et reconnue. Je bataille, j'ai bataillé, je ne sais pas si je vais continuer à batailler...Parfois, des regains de hargne me prennent et je me lance à corps perdu dans la mêlée...j'agite mes ailes comme les moulins à vent, j'émets des phéromones comme les insectes, j'inscris, dans le bleu de mon ciel, des signaux en ronds de fumée  j'envoie petits et grands messages sur les réseaux sociaux où je pêche, parfois, des êtres qui ne cherchent pas du tout...ce que je veux, en fait !! Parfois, prise d'une espèce de rage, je copie-colle, je manuscrite (ça fait pro des tapuscrits reliés), je rédige une lettre de motivation motivée-qui ne peut que toucher l'être de chair et de sang qui est chargé de sa lecture- et j'enveloppe, je colle, j'oblitère... Et je poste. Et puis j'attends, un mois, deux voir plus...Je me suis découverte patiente. L'espoir, n'est ce pas,  aide à garder patience. Et puis me reviennent, une à une, mes enveloppes kraft avec mon adresse que j'ai écrite moi-même -avec mes petits doigts et mon stylo, en m'appliquant bien pour que mon nom ne m'écorche pas trop en me revenant à la figure...Voila, tout sombre. Le Wanabe ne sautille plus, il est cloué au sol...il ne prendra pas son envol vers les sommets de la gloire où il se voyait déjà...Cruelle désillusion, amère dépitation.
Moi,je rêve ...je vous dis? Vous ne rirez pas, n'est ce pas??? J'ai envie...le facteur -non j'ai pas envie du facteur !! Commencez pas, hein, autrement on ne va pas s'en sortir. J'ai envie: le facteur passe, comme tous les jours et dépose mon courrier. Mon fils chéri va le quérir:-" Y a une lettre pour toi, maman...Il est mignon, mon fils(mais ce n'est pas le sujet).
Tiens, l'en-tête me dit quelque chose... Éditions Le sceau de l'ange !!!
Coup au cœur. C'est un des grands éditeurs à qui j'ai envoyé mon bébé de mots...Ce coup au cœur, vous l'aurez compris, est différent parce-que là, c'est une enveloppe blanche que je reçois,  pas mon inévitable emballage kraft. Le papier sent bon la vanille et l'adresse est écrite par  une main qui s'est appliquée à copier mon nom avec des courbes velours, des déliés de soie et des ronds sans aspérités, sans prises au vent, des ronds bien ronds...Je la regarde, cette enveloppe, je la hume, la caresse. J'essaye, en transparence, de deviner ce qu'elle contient...
Une lame...pour l'inciser…
 Non, pas une lame, une languette en bois pour ne pas heurter les matières, Juste glisser dans le coin de ce papier superbe, une petite pointe d'olivier poli comme un galet...et..., découvrir...Mon avenir peut-être, mon devenir...J'écarte les bords de cette couture...Je tremble...Est-ce normal ? J'attrape et, comme on aide un oisillon à sortir de sa coquille, extrais un coin de ce satiné duveteux et l'aide à venir au jour...Je déploie l'aile 21x29,7, m'assoie et lis :


"Madame,

nous sommes heureux de vous annoncer que votre manuscrit L'armure et la plume a retenu l'attention de notre comité de lecture pour la qualité et l'originalité de son écriture...
Nous vous proposerons, dans les jours qui suivent, un contrat d'édition dont nous reverrons, avec vous, les paragraphes que vous ne trouverez pas  à votre convenance et que nous modifierons à votre envie...
 

(bon, là, je rêve, s'il vous plait, ne m'extirpez pas de mon songe avec des ricanements sarcastiques, je fantasme...).
Je vous propose de nous contacter, par mail ou téléphone pour convenir de la suite à donner à notre aventure.
Recevez, madame, l'expression de mes sentiments distingués...
Votre dévoué...
Emilion Nouszensemble"
Sympa,  hein?
Aiiiiieuuuuuuuuuu !!! C’est qui qui me pince ? Ha oui, pardon, je rêvais !
J'ai reçu de tels courriers mais après "l'originalité de son écriture"  apparaissent les mots qui fâchent..
.

"Pour les frais de maquette afférents à la publication, nous pouvons proposer des facilités de paiement (règlements en 6 ou 7 mois)", 

ce qui, avouons-le, laisse présager des jours moins souriants...

Nous sommes des Wana-bee, mi kangourou mi abeille,  nous, dont les mots  sont stockés comme la gelée royale dans les alvéoles de la ruche. Nous pensons mériter autant que ces "autres" dont  le nom  permet de faire la différence. Nous envions  l'insolente injustice qui fait qu'un ancien truand devienne un auteur connu et que  ses mots  fassent un film. Nous envions l’insolente malchance qui fait que nous n’ayons aucun "travers" digne d’attirer l’attention des grands de l’édition, de l’œil de l’information. …
Wanabe, Wanabe...sautille kangourou, brasse de l'air, agite pour rien...
Wanabe, Wanabe, tu es ridicule mais tu crois, contre vents et marées, qu'un jour, peut-être, un oiseau-mouche puisera ton nectar et embellira  le monde..."
Lyse Dune.

2 commentaires:

Chonchon a dit…

Un bien joli texte, dans lequel je me reconnais complètement !
C'est qui, Lyse ? Bravo. Que d'heures j'ai perdu moi aussi à attendre des enveloppes...

dusportmaispasque a dit…

Une écri/vaine!

Messages les plus consultés

Archives de blog