mercredi 14 septembre 2016

7) Les makis de Madagascar

Nouvelles d'un vazaha: chapitre 7
J'avais envie d'écrire et comme je branle pas grand chose aujourd'hui, je profite de la pré sieste dominicale et de mon inspiration du jour pour donner des news. Vous aurez un peu de lecture pour vos retours de playa ou de week end 😉
Bon je suis obligé de commencer par mes petits makis. Qui ne se souvient pas de Rémi sans famille ? Je suis un peu comme lui ici, sans mes familles de sang et de cœur, mais avec mes petits singes (lui n'en n'avait qu'un, mais il avait son gros chien...). En tout cas et très sincèrement j'ai toujours rêvé d'en avoir. Quand je suis passé a l'âge adulte, j'ai compris que ce serait compliqué mais même à l'époque d'Emilie quand on avait plein d'animaux, je conservais l'espoir d'en avoir. Quand on me les a proposés, j'ai refusé la 1ère fois car je ne voulais pas les sortir de leur environnement naturel. Puis j'ai changé d'avis quand on m'a dit qu'ils pouvaient être en liberté. Bon ces petits branleurs ne reviennent que pour bouffer ou pour pisser sur ma table ! Mais ils sont si mignons. En plus, c'est bien pour leur race car ils sont endémiques à Madagascar et surtout en voie critique d'extinction, notamment à cause de la déforestation. Alors l'année prochaine, je prend des femelles pour qu'ils se reproduisent. A part le pissou qui reste exceptionnel, ils ne sont pas encombrants, donc on va essayer de créer une petite colonie.
En parlant de faune locale, je découvre des bestioles plutôt chiantes: les fourmis. On a ici une espèce qui est toute petite, elles doivent faire 1-2 mm, mais elles ont une intelligence impressionnante quand il s'agit de trouver la bouffe. Mes poivrons farcis au repos dans le four, mon jambon dans le frigo, une boîte de lait concentré... Je ne sais pas comment elles se demmerdent mais dès qu'il y en a une qui trouve quelque chose à se mettre sous la mandibule, ça fait un espèce de cordon de plusieurs mètres de long depuis la terrasse jusqu'au St Graal. Vais les niker elles par contre, vais trouver une solution 😈
On va rentrer dans l'été, il commence à faire chaud. On a tous les jours du 30•, toujours pas de pluie. Mais toujours de l'air donc ça passe. Et la nuit il fait bon alors ça va. Quand votre canicule cessera et que vous voudrez prendre un bain de soleil avant l'hiver, ma proposition tiens toujours : logement et bouffe fournis, prévoyez peut être 100 € pour quelques frais, vous serez les bienvenus.
Autre enquiquinement, les bruits la nuit. Habitant dans une cabane, c'est pas super bien isolé au niveau acoustique. Donc tous les bâtards de coqs, selon l'expression de mon ex voisine préférée, les chiens errants et 2-3 fois par mois la musique toute la nuit, ça empêche un peu de dormir. Si on rajoute les coups de fusil tirés par un connard de français qui se vantait d'avoir un fusil histoire de te faire un peu peur, c'est un peu chiant.
Je ne suis pas très loin d'une caserne donc pour la sécurité ça va. Et je pense à certaines gazelles blanches qui seraient contentes : bon je suis plutôt du genre antimilitariste et surtout, je ne suis pas PD, mais faut reconnaître qu'un bataillon d'une trentaine d'armoires à glace, blacks, qui chante en chœur pendant le footing, ça en jette quand même ! Y en a quelques unes qui en auraient les morpions qui font du rafting 😝

Voila, je fini sur une prose belle comme la vie 😇 Bisou

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

Archives de blog