lundi 26 septembre 2016

10) Sex à Mada

Nouvelles d'un vazaha, chapitre 10: sexe et prostitution à Madagascar

Akory iaby (prononcez "acouryabé" = bonjour tout le monde)
La prostitution à Madagascar. On m'avait dit d'en parler mais fallait que j'en trouve la thématique. Puis j'ai vu une pute qui a eu une promotion: un super buggy flambant neuf. Thématique trouvée. Donc je l'avais déjà repérée, elle traçait en quad, c'était déjà pas mal. Quand je l'ai vue sur son buggy, je me suis dit qu'elle devait faire des pipes d'anthologie, car le buggy est vraiment classe alors qu'elle n'est même pas super jolie. Mais ça m'amène à dire quelque chose de positif : il n'y a pas de maquereau ici. Contrairement en France ou certaines filles de l'Est voient leur familles menacées en cas de mauvaise rentabilité, où les africaines qui ramènent tout pour leur mec, ici au moins elles gardent tout pour elles. Je n'encourage pas la prostitution mais on peut dire ce qu'on veut, ce n'est pas le plus vieux métier du monde pour rien, y en aura toujours. En plus ici, en général, tu la garde pour la nuit : c'est plus romantique et t'as le temps de faire comme pour une bonne rédac: introduction-développement avec thèse/antithèse-conclusion... La totale quoi 😉👍😝
Le côté négatif à y voir, c'est la prostitution sur mineure, facilitée par le manque d'argent. Mais honnêtement, à part une fois ou j'ai eu des doutes dans un hôtel (j'en ai déjà parlé), je n'en voie pas qui aient l'air si jeunes. En fait, on m'a expliqué que quand il y avait un vrai réseau, généralement c'était géré par des occidentaux. Ils ne forcent pas les mineures, ne sont donc pas leur mac. Même en général elles sont nourries/logées et ils leur garantissent des revenus, par le biais de leur clients vazahas. Quand ces gars là font ça, en général c'est pour offrir un service supplémentaire à l'hôtel (super le service...). Il paraît même qu'un Ministre français, que je ne peux pas citer forcément mais on a déjà prouvé qu'ils étaient plusieurs à faire ça, a consommé ce genre de produit ici à Morondava. La classe !!!😡En gros, l'argent et le pouvoir rendent fous, comme toujours. En général, les mineures sont consentantes et je pense que c'est là le problème à traiter, essayer de les soutenir financièrement avant qu'elles en arrivent là tout en leur faisant comprendre les notions d'amour... Car le connard de vazaha qui voudra toujours en profiter, ça malheureusement je crois que c'est un combat contre un moulin à vents. Toutefois, il faut savoir que pour les occidentaux qui font du business malsain, il y a le "Fokonolona", la justice du peuple. J'en parlerai dans un autre texte.
En tout cas, je viens d'apprendre une autre croyance populaire qui m'a bien fait marrer : la sodomie fait maigrir, les prostituées malgaches acceptent la sodomie et c'est pour ça qu'elles sont minces ! 😂 je rigole tellement que je transpire comme Cahuzac au tribunal (re 😂). Ils feraient mieux de dire directement qu'on ne vend pas son corps au lieu de leur faire croire des conneries.
Pour finir, il faut savoir que la loi malgache considère qu'il y a adultère par la femme si elle trompe, jusque ici, normal. Mais pour l'homme, l'adultère n'est reconnu que s'il trompe dans le lit conjugal. S'il dégorge son poireau à l'intérieur d'une autre mais à l'extérieur de chez lui, y a pas adultère. Pas aux yeux de la loi en tout cas. La loi s'applique aux couples mariés mais culturellement c'est dans l'esprit malgache, valable aussi hors mariage. Donc pour en revenir à nos amies les parapatéticiennes, elles ne sont pas toutes "professionnelles". Ici, ce n'est pas comme à Bordeaux par exemple où tu les trouve toujours au même endroit. En fait, tu voies des filles sexy au bord de la route qui marchent, où tu te fais draguer en boîte et dans les bars. Tu ne fais pas la différence entre une gagneuse ou une fille qui veut simplement prendre sa cartouche. Mais ce qui est sûr, c'est que tu vas toujours laisser un "bonus". Les filles profitant de cette culture "adultérienne" (je ne sais pas si ça se dit), tout le monde est logé à la même enseigne, les hommes malgaches paient aussi. En gros, tu peux pas te taper une fille sur la plage en sortie de boîte comme en France sans lâcher un petit bifton. Perso, je n'ai pas consommé depuis que je suis à Morondava (avant 2016 je ne dis pas...) mais en général tu laisse 5 à 10000 ariary (entre 1,5€ et 3€). Tu ne négocie pas le prix avant, tu câline et tu donne ce que tu veux après. En général, tu voie à ce moment là si c'est une professionnelle car elle va te demander un peu plus la coquine... Ou pas si t'as bien travaillé !😜. En tout cas, dans l'ensemble, le sexe a Madagascar est moins bien qu'avec ta régulière mais ça paraît plus romantique que de se faire une petite à Bordeaux. Car qu'elle soit pute ou pas, en France t'y lâche toujours au moins un verre ou un resto avant de conclure, on fini toujours par payer pour baiser...Et oui désolé mesdames, mais Ingrid, elle baise APRÈS le cinéma 😉 (je vais me faire plein de copines en disant ça 😂).
Voila comment se passe le sexe à Madagascar
Veloma iaby

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés

Archives de blog