mardi 18 octobre 2016

Fokonolona! Justice alternative.

Les remords d'Oreste
Aventures d'un vazaha, chapitre 11: fokonolona
Ola la compagnie ! Ça fait longtemps que je ne vous ai pas écrit, alors c'est reparti pour un tour.

Bon après la prostition, je voulais parler du "fokonolona", la justice du peuple. En fait, la police ou la gendarmerie malgache ne peuvent rien faire contre les bandits de grands chemins. Le plus souvent, il s'agit soit des "dahalos", soit des étrangers qui font commerce de chair humaine (prostitution sur mineure ou vol d'organes). Pour la 1ère catégorie, les forces de l'ordre sont souvent moins bien armées et moins bien payées que leurs clients. Certains flics vont même jusqu'à vendre leurs armes en "sous marin", lesquelles se retrouvent dans les mains des dits dahalos. En gros, ils se font tirer dessus par leurs propres armes. C'est triste mais c'est la pauvreté qui veux ça. En plus, comme ils sont mal payés, ils sont plus vulnérables et surtout moins motivés que leurs agresseurs.
Pour la 2eme catégorie, nos compatriotes occidentaux, je résume en un mot: corruption. L'argent achète tout, justice, gendarmerie et police et tous, juges, avocats, témoins.....

Alors il se met en place des espèces de milices, constituées de paysans souvent armés de fusils et dont la source d'information est fournie par le bouche à oreille, tout simplement. C'est donc ça qu'on appelle le fokonolona. 


Je l'avais déjà dit, les malgaches parlent beaucoup et de tout. Il y a eu un cas à Morondava ou apparemment, un groupe de personnes a été pris la main dans le sac, en train carrément de kidnapper des enfants. Oui oui, vous avez bien lus. Mais le "lot" kidnappé n'était pas pour eux, ils ont dénoncé le gérant vazaha d'un hôtel en bord de mer. Alors quand on me raconte ça, je dit que c'est un peu facile de dénoncer quelqu'un sans en apporter la preuve. Mais comme de par hasard, le vazaha en question a disparu, laissant du jour au lendemain son domaine (et il est beau) à la merci de celui qui veut se servir. S'il n'était pas coupable, il aurait pu s'acheter sa protection le temps que l'enquête le déculpabilise. Je pense que sa fuite parle d'elle même. D'autant plus qu'on a jamais vu le peuple rentrer dans une gendarmerie pour chopper le gars dans sa cellule. C'est s'il est relâché qu'il doit faire gaffe à ses fesses, ce qui s'est passés à Nosy be. Petit rappel de cette histoire: un enfant de 7 ans retrouvé mort et découpé dans l'eau, les vazahas et le malgache (car on ne le dit pas à la tv mais il y avait aussi un malgache avec eux) qui ont été vu avec lui avant sa mort, dénoncés par le fokonolona, enfermés en prison puis relâchés dans l'après midi alors que toutes les preuves les accablaient. Ils ont été chopés par le peuple puis brûlés vifs sur la plage. C'est clair que c'est radical, qu'ils méritaient un procès. Mais pourquoi ont ils été relâchés si vite ? Pourquoi la police n'a pas informée la population d'un éventuel alibi, sachant ce qui allait se passer ? Beaucoup de questions en suspens dont on aura jamais la réponse.
Je me répète mais en général quand il y a ce genre d'histoire ici, on n'accuse pas sans preuve.
Perso je suis contre la peine de mort car en général il y a toujours la présomption d'innocence. Et puis je préfère que ce genre d'enculés passent la fin de leurs jours en prison, castrés et avec des sodommites. Mais là au moins c'est réglé, pas d'histoire de remise de peine pour soi disant "bonne conduite". Et puis, faut savoir que la population se renseigne avant de faire ce genre de chose, et je peux vous dire qu'ils sont très bien renseignés. Moi même je connais des choses vérifiables et vérifiées qui se passent ici. Donc je ne pense pas que les brûlés de Nosy Be (par exemple) soient totalement innocents. Et même si je ne suis pas totalement d'accord avec la façon de faire, au moins ils n'ont pas pu s'enfuir grâce à la corruption ... On peut dire que c'est barbare, il faut que ce soit juste. Dernièrement j'ai mis des commentaires sur Facebook a propos de Bertrand Cantat qui s'affichait avec ce qui paraissait être sa compagne actuelle. De voir un gars comme lui, qui a défoncé la gueule de sa femme a coup de lattes jusqu'à la tuer, aussi hystérique eut elle été, libre au bout de 4 ans, je me dit que la justice a des fois du mal à être efficace. En gros, des malgaches qui brulent des violeurs/déchiqueteurs d'enfants sont considérés comme des sauvages, mais en France un homme qui a tué sa femme a coup de taloches peut continuer à prendre du pognon tranquille... Alors après tout, j'opte pour la barbarie.
Et puis pour moi, qu'un mec comme Nelson Mandela pardonne à ses détracteurs, je l'admire. Que d'autres pardonnent (en général des femmes en plus) à un gars comme Cantat, je les méprise. Et on peut me tenir un discours pseudo bouddhiste et moralisateur sur le pardon, j'assume totalement. Pour moi le pardon, ça se mérite.
Pour revenir au fokonolona, il ne s'applique donc pas qu'aux vazahas, pas d'histoire de racisme là dedans. Pour les dahalos, quand il y a des attaques armées, des photos sont prises et affichées dans les rues. A la manière d'un bon "Sergio Leone", les criminels sont placardés et un numéro est indiqué pour toute personne qui pourrait donner des informations pour localiser le ou les gars. Et quand les flics n'y vont pas, ce sont les paysans qui se regroupent et vont essayer de les chopper eux même. Et quand ils en chope un, oui c'est barbare, ils le défonce comme ils peuvent. Alors les bons ne gagnent pas toujours, mais ça a le mérite de faire fuir les méchants et les habitants gagnent leur tranquillité pendant quelques temps.
Pour finir sur le fait qu'il y est des assassinats de français: depuis que je suis là, je n'ai pas ressenti de racisme anti blanc. Mais pourtant je peux vous dire qu'il y aurai de quoi. Je suis sûr qu'un arabe en France est moins bien regardé, aussi gentil soit il, qu'un français irrespectueux et baiseurs de gamine à Madagascar. Alors il ne faut vraiment pas croire que le Fokonolona soit mal orienté.
Il y a quelques jours, on a entendu des coups de fusils dans la nuit. Donc là c'est pas comme à Salleboeuf de simples chasseurs. Encore une fois, le fokonolona. En fait, un bar s'est fait braqué, les voisins sont sortis et ont tirés à coup de fusil sur les agresseurs. Alors quand tu entend ça, c'est sûr que ce n'est pas trop rassurant. Mais faut l'admettre, les voleurs se sont barrés et je pense (j'espère) que nous avons gagné quelques mois de tranquillité. Et même si ça peut paraître violent de savoir qu'un bar se fait braqué, je rappelle qu'une bijouterie s'est faite braquée en plein jour à Bordeaux il y a 2-3 ans, a côté de la place des Grands Hommes. J'étais pas loin quand c'est arrivé, une de mes clientes était mitoyenne de la bijouterie (Prévôt, rue Franklin). Même en France, la Police ne peut être aussi efficace. Et encore, je ne parle pas des camions de livraisons qui font ce qu'ils veulent le 14 juillet...
Voilà, encore une fois, c'est ça Madagascar. On s'adapte, on essaie d'y prendre le meilleur et on se tiens à carreau. En tout cas moi je ne me prendrai un coup de rondin dans la face pour m'être tapé une gamine, ça n'en vaut vraiment pas la peine. Et puis, c'est dans les vieux pots.......
Atchao

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés